2023, l’année du changement de la loi PINEL : ce dispositif de défiscalisation répondra…

« Outil favorisant la détaxe par la maçonnerie, la loi PINEL va connaître quelques bouleversements à partir du 01 janvier 2023. Conséquences : la possibilité de défiscalisation est moins attractive… ».

Pour les épargnants en France, l’immobilier reste la valeur refuge incontournable. Et plus que jamais, en temps de crise économique ! Le dispositif PINEL reste donc un excellent investissement pour réduire les impôts et se construire une future retraite. De plus en plus de personnes se lancent désormais dans l’acquisition de la « Loi de Pinel ». Cependant, soyez prévenus, des modifications à cette mesure sont en cours à partir du 01 janvier 2023…

TRIBUNE : Les montages juridiques et financiers de l’investissement immobilier permettent de se constituer un patrimoine, de préparer sa retraite, d’acquérir des ressources complémentaires, de générer des avantages fiscaux, de faciliter la transmission du patrimoine…

Mais attention, si comme de nombreux investisseurs vous envisagez de profiter de ce dispositif phare, mieux vaut agir avant la fin de l’année.

Ce qui est encore possible en 2022.

La loi PINEL s’adresse aux propriétaires qui s’engagent à louer leur logement (neuf, entièrement construit, réhabilité ou rénové) pour une durée minimale de 6 ans. Le prix de la location doit être inférieur au prix du marché. Jusqu’à fin 2022, investir via ce dispositif vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu : 12 % pour un bail de six ans, 18 % pour neuf ans et 21 % pour douze ans. Tout est calculé par rapport au prix d’achat du bien et des travaux éventuels. L’investissement immobilier doit être au maximum de 300 000 euros, par an et par foyer fiscal ; prix au mètre carré maximum 5500 euros. Ainsi, la défiscalisation peut atteindre 63 000 euros pour un investissement de 300 000 euros.

À Lire  Le jeu d'action/aventure classique Ufouria : The Saga sera de retour sur consoles en 2023

2023 : la défiscalisation sera moins favorable…

A compter du 1er janvier 2023, le dispositif PINEL actuel sera remplacé par le « pinel bas tarif ». Pour les mêmes investissements réalisés en 2022, les déductions fiscales seraient moins intéressantes : 10,5 % au lieu de 12 %, 15 % au lieu de 18 % et 17,5 % au lieu de 21 %. A noter que le taux de défiscalisation dépendra également de certains critères de commodité ainsi que du DPE (Diagnostic de Performance Energétique).

A partir de 2023, seuls les biens ayant au moins atteint la classe DPE « B » seront éligibles au nouveau dispositif. De plus, la surface habitable minimale doit être respectée selon le type de logement (28 m2 pour le T1, 45 m2 pour le T2, etc.). Un extérieur privatif sera de rigueur : minimum 3 m2 pour les T1. Les T3, T4 et T5 devraient bénéficier d’une double exposition. De plus, il doit y avoir une braderie dans l’air pour l’unité de maison  » PINEL  » qui est toujours en stock…

L’Etat veut favoriser la construction de nouveaux logements…

Les nouvelles contraintes imposées en vue de réduire le PINEL ne peuvent orienter les investisseurs que vers une construction conforme à la loi. Ainsi, certains promoteurs créent des logements neufs répondant parfaitement aux critères du statut Pinel. Il est clair que les nouveaux critères permettent d’aller vers des logements plus confortables, plus économes en énergie et plus respectueux de l’environnement. Cependant, nous pouvons être sûrs qu’ils affecteront également le prix d’achat. Une raison de plus pour profiter des appareils avant le 31 décembre 2022 !

À Lire  Bevouac ou l'excellence de l'investissement locatif clé en main

Notaires et agents immobiliers sauront prodiguer des conseils utiles aux investisseurs. Enfin, dernier conseil aux investisseurs immobiliers : il est judicieux de maintenir un bon niveau de liquidités en proportion du patrimoine immobilier. N’oubliez pas le jeu de cartes Monopoly : « Faites vos devoirs… » !

Laisser un commentaire