24 heures de la vie d’Alexandra Rosenfeld, ancienne Miss France et professeur de yoga

Couronnée Miss France 2006, Alexandra Rosenfeld se lève aujourd’hui dans le yoga. Devenue enseignante, elle nous ouvre les portes de son quotidien à Biarritz, loin des quais parisiens. Succès.

6h45 Mon réveil s’appelle Jim, 2 ans (rires). La fin de ma nuit dépend généralement de ma fille. La matinée peut commencer très tôt ou un peu plus tard vers 8h. La première chose que je fais après m’être levé ? Grattage de la langue avec bain de bouche à l’huile de sésame bio. Cela élimine le dépôt blanc sur la langue le matin pour avaler ces impuretés qui se sont déposées pendant la nuit avec du café ou un verre d’eau. Une fois retiré, le bain de bouche à l’huile de sésame bio purifie et assainit la bouche de manière très naturelle avant le petit déjeuner.

7h15 Je ne suis pas du genre à sauter le petit-déjeuner. J’ai un bon appétit donc je ne rate jamais un repas. Je ne fais pas de jeûne intermittent, par exemple, car j’ai une carrure très mince et j’ai besoin de beaucoup d’énergie. C’est très spécifique à chaque jeûne, pour moi ça ne me convient pas. Le matin, je bois du café avec du miel. Chez nous, on aime les tartines. J’adore toutes les garnitures aux cacahuètes (beurre de cacahuète, beurre de cacahuète cru, etc.). Parfois, j’ajoute même du houmous lorsque j’ai l’impression d’avoir un goût salé.

9h30 du matin. – 12h30 Après avoir déposé mes filles à l’école et à la crèche, et avoir promené mon chien, je pars donner mes cours de yoga. Ce sont des séances conçues pour tous les niveaux. J’ai toujours été sportif, mais j’ai toujours détesté le yoga. J’ai pris mon premier cours à 18 ans. A l’époque, je venais d’arriver à Paris et les gens me vantaient les bienfaits du yoga car j’avais de gros maux de dos. J’ignorais complètement cette pratique. Je ne savais pas que c’était un art de vivre, et non une discipline sportive. Je suis allé à la première classe que j’ai trouvée. C’était une séance de méditation. Ce n’était pas du tout ce que je cherchais. Je me demandais comment j’allais tenir une heure allongée sur une natte. Quand je suis parti, j’étais sûr que le yoga n’était pas pour moi. Cinq ans plus tard, je suis retournée à un cours de yoga guerrier (yoga dynamique). Et puis, j’ai adoré. Ce fut un vrai déclic. J’ai vraiment compris le lien entre la tête et le corps. Depuis ce cours, j’ai essayé toutes sortes de yoga. J’ai suivi une formation pour enseigner et j’ai obtenu mon diplôme d’enseignement.

À Lire  7 conseils pour bien récupérer après l'effort

13h Le déjeuner est une vraie pause dans ma journée. Je le prends rarement sur la route. Pendant des années, je n’aimais pas du tout cuisiner. Et comme j’essaie de manger moins de viande et de poisson, de manger bio et de saison, ça me permet de cuisiner très diversifié et d’en profiter. Alors pour être honnête, je ne suis pas une grande cuisinière, mais quand les produits sont bons, c’est tout de suite plus facile. En général, je ne fais pas de gros plats d’exception. Bien sûr, il y a toujours des protéines végétales – car nous avons deux enfants donc ils ne peuvent pas être en carence –, des féculents (riz, pâtes) et des légumes. Chez nous, cuisiner est presque un plaisir. Mon rapport à la nutrition a beaucoup changé avec l’âge. J’ai une nature très sensible. Je n’ai jamais pris de poids. C’était une préoccupation. Du coup, j’ai toujours beaucoup mangé mais mal. Je n’ai jamais fait attention. J’avais un gros coffre de gâteaux, ma mère me mettait assez de sauce pour me faire grossir… Bref, j’avais de très mauvaises habitudes alimentaires. Un jour, mon corps a dit stop. J’avais des aphtes et des boutons. C’est alors que j’ai commencé à bien manger. Je mange toujours autant en quantité mais en plus sain. D’un autre côté, la frustration n’a jamais fait et ne fera jamais partie de ma vie. Ce qu’il faut comprendre avec la nourriture, c’est que bien manger est important non pas pour être bon à la plage mais pour être en bonne santé. La nourriture est la clé de notre bien-être.

À Lire  Indonésie | Des milliers de personnes participent à une séance de Yoga du Rire

15h – 17h L’après-midi, j’ai des cours de yoga ou je me promène avec ma copine dans l’arrière-pays de Biarritz où l’on peut faire de très belles balades. Depuis peu, je me consacre pleinement à l’écriture de mon livre, « Ma Méthode Bien-Être » (Robert Laffont Editions). Il m’a fallu un an et demi pour l’écrire. Depuis le début de ma carrière, on m’a proposé une dizaine de fois d’écrire des livres mais je ne me sentais pas assez légitime. Cette fois c’est différent. Je savais ce que je voulais dire, ce que je voulais partager : cet art de prendre soin de soi, de prendre soin de son corps. Je raconte mon histoire mais donne aussi plein d’astuces fitness et des conseils sur l’alimentation par exemple, le yoga bien sûr, mais aussi l’acceptation de soi.

19h30 Si je suis seul avec les filles, je mange assez tôt ou on s’assoit vers 20h30. Comme pour les autres repas de la journée, j’aime les dîners sains mais consistants. Je ne fais pas partie de l’équipe qui mange plus léger le soir. Par contre, j’adore préparer du bouillon de pâtes. J’aime manger et boire chaud.

10h30 Avant de dormir, j’essaie de me déconnecter au maximum des écrans. C’est, je pense, le plus difficile. Heureusement, je n’ai pas eu de problème d’insomnie. Je prends aussi quelques respirations parfois avant de me coucher et « déverrouille mes hanches ». Les émotions sont créées au niveau du chakra de la hanche, et parfois si nous avons des sentiments qui nous causent de la douleur ou de l’anxiété, les hanches se bloquent. Je ne peux pas m’endormir sans avoir les hanches allongées, ça fait bizarre quand tu dors avec moi (rires).