3 stratégies gagnantes pour un premier investissement locatif réussi

Hausse des prix de l’immobilier, achats difficiles… Comme les loyers, la demande locative continue d’augmenter. Au 14 juillet 2022, l’indice des loyers de référence (IRL) a augmenté de 3,60 %, soit plus d’un an. Les plus fortes hausses sont de 8 % à Angers, 4,9 % à Saint-Nazaire, 4,3 % à Quimper/Pau.

1 – Petite ancienne zone, pour investisseurs à faible fiscalité

Dans l’immobilier ancien, investir dans une petite surface permet de minimiser les risques. Les prix d’achat sont de 20% à 30% inférieurs aux derniers. La rentabilité brute est encourageante. Il varie de 2,5 à 4,5 %. Bien que les petits studios et les chambres de bonne offrent jusqu’à 5 % de rendement, ils ont un chiffre d’affaires plus élevé.

Bien sûr : bien étudier le marché

Une des clés pour faciliter votre investissement locatif est de bien réfléchir à :

2 – Parking, idéal si vous avez une petite capacité d’investissement

Pour les petits budgets, il peut être intéressant de commencer par une place de parking dans l’investissement locatif. Ce type de propriété offre de nombreux avantages :

3 – Très nouveau dans la loi Pinel, la possibilité de réduire les impôts

Acquérir un bien neuf à louer en zone A, A bis ou B1 offre un rendement locatif moindre par rapport à l’ancien. Le loyer mensuel par mètre carré est limité. En France métropolitaine, il est de 17,62 € pour une maison vide située en zone A bis, 13,09 € en zone A, 10,55 € en zone B1.

La loi Pinel vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt allant jusqu’à 21%, si vous vous engagez à louer le bien pendant 12 ans. A partir de 2023, l’avantage fiscal diminuera progressivement. Le plafond d’investissement est de 300 000 euros par an, par contribuable. Le prix au mètre carré du logement ne peut excéder 5 500 euros.

À Lire  Immobilier – Même en pierre, une bulle éclate toujours

L’investissement locatif est une excellente stratégie pour constituer un patrimoine immobilier tout en percevant des revenus complémentaires. Avant de vous lancer, il est indispensable de déterminer votre budget, bien réfléchir à vos objectifs, analyser le marché, trouver des financements. Après l’acquisition du logement, vous aurez la possibilité d’assurer vous-même la gestion de la location ou de la confier à un professionnel spécialisé.