4 conseils pour retrouver un sommeil réparateur

Une bonne nuit de sommeil est une condition indispensable pour se réveiller en pleine forme. Entre l’alimentation, le rythme à adopter, les activités physiques utiles ou encore la routine à instaurer avant le coucher, découvrez les astuces pour bien dormir.

Modifier les habitudes alimentaires

L’alimentation a un impact énorme sur le fonctionnement de l’organisme, et donc sur le sommeil. Pour passer une bonne nuit de sommeil, évitez les excitants, dès l’après-midi. Comme vous devez le savoir, ils fournissent un surplus d’énergie et favorisent donc l’état d’éveil. En plus des stimulants, il existe de nombreux autres aliments qui provoquent des ballonnements, sans compter qu’ils sont difficiles à digérer. L’idéal serait donc d’opter pour un repas léger. Sortez des aliments gras comme les aliments frits. Optez plutôt pour des féculents qui contiennent des glucides lents, des viandes maigres et des produits qui améliorent la qualité du sommeil (pommes, bananes, légumineuses, fromage, etc.).

Pour une aide spécifique et pour faciliter l’endormissement, il peut être intéressant de se tourner vers la mélatonine, un complément alimentaire pour mieux dormir sans ordonnance ni accoutumance. La supplémentation en magnésium peut également avoir un impact au moment du coucher, car une carence pousse l’organisme à maintenir la vigilance et la nervosité. Trouvez des suppléments de mélatonine et de magnésium chez Nutri&co.

À Lire  Que faut-il savoir avant de consommer de la fleur de CBD ?

Instaurer un rythme de sommeil régulier

Le rythme du sommeil est propre à chacun, sachant que certains ont l’habitude de se coucher assez tôt, alors que d’autres sont des noctambules. Quelle que soit votre routine, il est important d’écouter votre corps pour respecter le cycle du sommeil. Des bâillements fréquents, des paupières lourdes ou un manque d’attention indiquent un désir de dormir. Il faut aussi savoir qu’un adulte a besoin de sept à huit heures de sommeil par nuit pour récupérer complètement. Pour un adolescent, la recommandation est de huit à dix heures par nuit. Pour retrouver un rythme de sommeil régulier, couchez-vous quelques instants après l’apparition des premiers signes de fatigue et fixez-vous une heure pour vous coucher et une heure pour vous réveiller. De plus, il serait intéressant de dîner en tenant compte du temps nécessaire à la digestion avant de dormir.

Adopter une routine avant le coucher

En plus de prendre vos repas à heure fixe, vous pouvez également établir une routine pour améliorer la qualité de votre sommeil. Sachez que les écrans avant le coucher ne sont pas recommandés. Il est même recommandé de rester à l’écart de toute exposition deux heures avant de se coucher. Si vous devez regarder votre téléphone, baissez la luminosité ou mettez l’écran en mode nuit. Si ce n’est pas le cas, préférez lire sur smartphone et sur TV. Profiter d’une activité relaxante est également une option. Vous aurez le choix entre un bon bain, une séance de yoga, une routine de soins du corps et du visage, etc. Il est également possible de se détendre en écoutant un podcast. De plus, tamiser la lumière dans la pièce et baisser la température de quelques degrés favorise le sommeil.

À Lire  Bordeaux : Baga, pionnier des boissons au CBD, lance des sachets de thé

Pratiquer une activité physique régulière

L’activité physique est bénéfique pour le sommeil, dans le sens où elle provoque des dépenses énergétiques et stimule la production d’hormones relaxantes et celles responsables de l’endormissement. Le sport est aussi un allié pour éliminer les toxines accumulées dans l’organisme. Par conséquent, la plupart des activités physiques sont recommandées pour un meilleur sommeil. Sachant que le sport augmente la température corporelle, il faut trouver le bon rythme pour ne pas provoquer l’effet inverse. Assurez-vous de ne pas faire de sport intense après 17h00 (course à pied, boxe, etc.). Passé ce délai, il privilégie les disciplines plus douces comme la marche, la natation ou la musculation modérée. Dans les trois heures qui précèdent le coucher, optez pour une séance de yoga ou de Pilates.

Douleur mammaire : quand consulter ?

Perte de poids après l’accouchement : ce qu’il faut savoir…