7 étapes importantes pour investir avec succès en 2022

Pour réussir votre investissement locatif, il est important de considérer différents éléments. Voici les étapes essentielles à suivre :

Choisir un bon emplacement est essentiel pour un investissement immobilier locatif réussi. Pour ce faire, vous devez étudier le marché, par ville et aussi par zone. Comme le précise Forbes dans son article du 23 août 2022, renseignez-vous notamment sur la croissance démographique de la zone sélectionnée, les écoles et commerces à proximité, ainsi que la desserte des transports en commun. Les informations sur le bassin d’emploi et les grandes industries présentes autour de votre zone géographique sont également très utiles pour faire votre choix.

Encore faut-il que le secteur choisi ait une forte demande de loyer. Une information importante pour pérenniser votre investissement locatif ainsi que vous assurer des plus-values ​​lors d’une éventuelle revente dans le futur.

De plus, pensez à vous renseigner sur le marché locatif, comme le taux de vacance dans le ou les secteurs choisis, ainsi que les tarifs de location. A noter que dans certaines communes qui ont construit des logements neufs au moment de la défiscalisation Robien, l’offre locative est supérieure à la demande et les loyers ne sont pas attractifs. A l’inverse, si le bien est trop cher à louer, il sera difficile à louer. Il faut donc trouver le bon équilibre.

Votre objectif est de faire un investissement rentable. Il faut donc penser à un investissement pur et laisser de côté l’impact lors du choix d’un bien immobilier. L’idée est d’acheter une propriété que d’autres comme vous possèdent, de la louer et de la revendre à l’avenir. Cependant, vous ne devez pas nécessairement essayer d’acheter la propriété la moins chère. Visitez le quartier pour vérifier qu’il est attractif et répond aux besoins de vos locataires potentiels. Par exemple, si vous louez un appartement avec plusieurs chambres ou une maison, il est fort possible qu’une famille s’y installe. Il faut donc faire attention aux crèches et écoles voisines.

À Lire  Immobilier locatif : où investir en Ile-de-France entre les futures stations de métro et extensions du RER ?

L’apport mensuel doit rester faible afin de pouvoir diversifier ses placements. Cette méthode permet de bénéficier de différentes sources de revenus et d’éviter les problèmes lors d’un loyer impayé ou d’un appartement vide entre deux locataires, par exemple.

 Investissement locatif : penser défiscalisation et non rentabilité 

 Investissement locatif : penser défiscalisation et non rentabilité 

Il faut savoir que l’investissement immobilier prend de la valeur sur le long terme. Il est donc bien nécessaire de travailler sur la défiscalisation de votre bien que sur une forte rentabilité de celui-ci. Grâce à votre investissement dans la pierre, vous pouvez bénéficier de certains avantages fiscaux. Voici quelques-unes des mesures mises en place par l’État :

Une fois votre bien trouvé, vous devez choisir un locataire qui paiera tous ses loyers et n’endommagera pas votre bien. Pensez à lui demander une caution pour vous prémunir contre d’éventuelles coupures (loyers impayés ou dégradations). Un agent immobilier peut vous aider à trouver la bonne personne si vous ne savez pas comment vous y prendre.

La gestion d’un investissement locatif peut prendre beaucoup de temps, entre la recherche du locataire, la rédaction du bail, l’état des lieux, la remise des clés, les différentes démarches administratives et l’entretien de l’appartement. Si vous le souhaitez, vous pouvez faire appel aux compétences d’une agence immobilière pour la gestion locative de votre bien. Ainsi, vous gagnez du temps et cela vous libère des éventuelles démarches et soucis. Les honoraires peuvent varier entre 5 et 10% des loyers charges comprises. A savoir qu’ils sont déductibles des revenus fonciers.

À Lire  Toujours comparer pour faire un investissement immobilier

Souscrire à l’assurance Garantie Locative vous assure le paiement des loyers de votre bien. C’est utile si un locataire ne paie pas, qu’il s’agisse d’un loyer impayé ou d’un logement qui se dégrade. Vous serez indemnisé pendant 24 mois maximum et dans la limite de 3 100 € par mois. Il existe également des options de garantie en cas d’absence de locataire (pas de locataire présent au début de l’achat du bien) ou de vacance de locataire (logement vacant entre 2 locataires).

Laisser un commentaire