ADOMOS : Activité 2022 en légère baisse dans un marché difficile – L’innovation, moteur de croissance…

Paris, le 31 janvier 2023 – 18h30

Une performance en légère baisse en 2022 dans un marché difficile

L’innovation au service de la croissance future :

Chiffres combinés non audités

Le Conseil d’Administration d’ADOMOS, spécialiste de la commercialisation et de la distribution de produits d’investissement locatifs, a arrêté, lors de sa séance du 31 janvier 2023, les résultats d’exploitation du groupe pour 2022. Ceux-ci sont en légère baisse, principalement du fait d’événements exceptionnels et/ ou étrangers, comme la baisse des ventes de biens neufs due à la hausse des taux des crédits immobiliers et l’arrêt des ventes du programme Périgueux, la commercialisation des 60 premiers appartements.

Maisons neuves, marché sophistiqué

Avec une baisse des ventes d’appartements neufs en 2022 de 29% par rapport au T3 2021 (source FFB, Fédération Française du Bâtiment), les ventes de logements neufs ont été les premières victimes des effets de la hausse des taux de crédit immobilier dans le secteur de l’investissement locatif.

Bien sûr, avec les prix les plus élevés dus à l’impact de la hausse des matières premières et des coûts de construction (+ 8,2 % en un an pour le prix moyen d’un T3 du quartier au 3ème trimestre 2022 à 208 842 € sur moyenne contre 193 014 € un an plus tôt), de nombreux investisseurs ne seront pas financés pour ces chiffres avec les nouveaux taux de prêt du marché.

ADOMOS suppose qu’en 2022, jusqu’à 50 % de leurs investisseurs potentiels potentiels n’ont pas pu investir en raison de l’impossibilité d’obtenir un crédit, alors qu’un an plus tôt, ils auraient reçu leur argent.

En conséquence, le coût d’acquisition de clients par rapport à la base de nouveaux prospects augmente proportionnellement, c’est-à-dire au moins double. Cela remet en cause la distribution générale de Pinel et oblige l’entreprise à se concentrer sur des produits neufs de type SCPI ou des bâtiments anciens.

La baisse de la taxe Pinel issue de la réduction d’impôt en 2023, qui passe de 2% à 1,5%, rend encore plus difficile le changement d’activité.

Une bonne résistance nette d’ADOMOS dans le processus immobilier neuf par rapport au reste du marché en 2022 vient du décalage de 6 à 9 mois entre la réservation et le passage chez le notaire, ne fera que montrer l’effet de réduction. des provisions. en 2023.

Cependant, il semble que l’immobilier neuf représente encore de nombreux atouts, que ce soit en termes d’énergie ou de garanties locatives liées à la vente de Pinel. Ainsi, vers la fin de 2023, si les producteurs augmentent les commissions de distribution (ce qui est la norme dans un marché tendu) et que les conseillers en gestion de patrimoine (PMA) reçoivent une légère réduction de leurs honoraires (y compris une augmentation du prix du prix à la consommation), le secteur devrait se redresser.

À Lire  Grégoire de La Ferté (CBRE France) : Une baisse significative de...

ADOMOS n’a pas acquis d’immeubles neufs sur ce segment car il se concentre sur la commercialisation de son immeuble de Périgueux. Une fois ce processus terminé, ADOMOS a pu repartir à la recherche d’une opération similaire et/ou de fournisseurs de biens traditionnels et de plus ils ont signé un accord pour revendre à travers l’opération petit racheter Colombes.

Cet immobilier commercial devient le centre principal de l’entreprise qui recherche des moyens financiers et techniques prêts à mener à bien les tâches qui ont été sélectionnées.

Alors que le rythme d’activité progresse légèrement, les perspectives pour 2023 sont assombries par :

Cependant, une meilleure utilisation de la base de données ADOMOS existante peut permettre de passer de la vente d’images à la vente d’options, un changement qui ne nécessite pas un flux incessant d’acquisitions de leads nouveaux et développables. équipements de centres d’appels mis en œuvre en interne. Ces deux axes peuvent permettre de maintenir le bénéfice de la première partie de l’annonce.

L’innovation technologique, pilier de la croissance d’ADOMOS

L’analyse ci-dessus des différents types de marchés traitant avec ADOMOS confirme l’importance des choix opérés ces deux dernières années par ADOMOS dans ses investissements technologiques. Il est clair que l’investissement immobilier nécessite de nouveaux outils de distribution et de nouveaux produits d’investissement qui s’adaptent aux évolutions du marché.

1er axe : Création d’une plateforme indépendante permettant l’investissement immobilier en ligne par l’IA

La stratégie d’ADOMOS est de réduire les coûts des entreprises, qui sont actuellement très élevés en raison de l’augmentation des coûts d’achat des consommateurs.

Ce processus sera rendu possible par les avancées technologiques qui se poursuivent et seront prototypées pour une démo au cours du premier semestre 2023, grâce, entre autres, à l’intégration de fonctions d’IA telles que ChatGPT.

2ème axe : Une plateforme de création et de commercialisation de NFT immobiliers

Les jetons non fongibles (NFT) sont des données stockées dans la blockchain qui garantissent la propriété et l’unicité des actifs numériques, utilisés dans l’immobilier. Investir dans les nouvelles technologies immobilières permettra à chacun d’obtenir un rendement locatif pour des frais d’entrée bas sans les conflits habituels de frais de gestion, comme les SCPI par exemple. D’autres types de transactions immobilières similaires au financement participatif ou à la gamification sont également en cours.

Le démarrage de la production de NFT ADOMOS a été retardé en raison du problème de la crypto-monnaie et de l’attente du « Merge » d’Etherum, qui a confirmé l’évolution positive de l’implémentation technique de la blockchain. Cette étape après avoir couronné le succès et les récents encouragements du gouvernement à faire de la France un acteur majeur dans le domaine des NFT, permet à ADOMOS de prendre position sans s’opposer à une option trop tardive ou attachée à un business invisible. ADOMOS finalise la version Beta de sa plateforme NFT immobilière en prévision d’un accès ouvert au public mi-février 2023.

À Lire  Investissements immobiliers : mieux vaut miser sur les villes moyennes

Ces deux projets nécessitent des ressources importantes que les fonds de la structure cotée en Bourse ne couvriront pas selon les deux projets proches de la version Beta et POC (Proof Of Concept).

Ces deux activités se tiendront afin d’avoir leurs propres équipes de gestion dédiées, de pouvoir fournir des briques techniques supplémentaires si besoin et de lever des fonds dans le cadre de l’équipe collaborative et des fonds spécialisés pour les fintech, IA et blockchain VC (comme pour rappel, les premières sociétés de répartition d’actifs MASTEOS et BEANSTOCK ont respectivement levé 40 millions d’euros et 12 millions d’euros dans le cadre de la proposition d’investissement locatif dans les lieux anciens).

Ainsi, ADOMOS devrait voir d’ici six mois les coûts techniques, marketing et humains financés par des partenaires extérieurs qui eux aussi challengeront de manière indépendante la vraie valeur de ces projets.

Il est clair qu’ADOMOS restera l’actionnaire majoritaire de ces bourses dédiées après ces premières levées de fonds.

Visibilité financière réduite

La baisse prévue des emplois nouveaux et leaders en 2023, la hausse du BFR liée à la baisse des déblocages de crédits aux clients de Pinel par les banques, la reprise des investissements dans le bâti ancien et d’importants investissements technologiques permettant la mise en œuvre. la nouvelle version d’ADOMOS, nécessite de gros investissements en 2022 et nécessitera au moins les mêmes exigences en 2023.

Etant donné que la situation du marché en 2022 a réduit le pouvoir de changer et de racheter OCABSA fourni avec ATLAS SPECIAL OPPORTUNITIES, tracer de nouvelles lignes n’est plus possible avec ce partenaire historique dans les conditions antérieures de ces fonds. La société envisage donc de renégocier le contrat existant et de rechercher d’autres types de solutions de financement/recapitalisation avec de nouveaux partenaires et/ou actionnaires existants.

La structure des travaux techniques proposée devrait réduire les besoins financiers dès le second semestre et la mise en place de nouvelles opérations dans l’ancien domaine immobilier devrait contribuer rapidement à la trésorerie à partir de 2023.

Dans ce contexte économique difficile, du fait d’un manque de visibilité commerciale jamais rencontré depuis la crise des subprimes, l’entreprise tient à rappeler ses importants besoins en devises en cours de négociation, mais reste confiante jusqu’à présent dans sa capacité à se financer . pour assurer son efficacité opérationnelle et sa capacité à évoluer.

ADOMOS (ALADO, code ISIN FR0013247244), est un acteur majeur de la sauvegarde de l’immobilier et des immeubles pour les particuliers.

L’entreprise est éligible au PEA-PME

Contacts : www.adomos.com/infofi.

Relations Investisseurs et Actionnaires : ADOMOS : 01 58 36 45 00, contact@adomos.com

Relations Presse : AELIUM : adomos@aelium.fr