Arrêt maladie : combien vais-je toucher en 2023 ?

En cas d’arrêt de travail, votre caisse d’assurance maladie vous verse une indemnité journalière dont le montant dépend de votre salaire. En 2023, ils ont été mis à jour.

Ce sont des quantités utiles à connaître. En cas d’interruption de travail, la perte de vos revenus est compensée par l’indemnité journalière versée par votre assurance maladie.

Et en 2023, ces allocations ont été revalorisées, « après la hausse du Smic intervenue au 1er janvier 2023 », en raison de l’inflation, explique le site service-public.fr.

À quoi s’attendre si vous faites face à un arrêt de travail? Voici ce que vous devez savoir.

Dans quels cas puis-je prétendre à des indemnités journalières ?

« En cas d’arrêt de travail, et sous réserve de respecter les conditions pour en bénéficier, nous percevons des indemnités journalières (IJ) versées par l’Assurance maladie », a rappelé le portail de l’administration française.

Ces indemnités sont dues pour « chaque jour du calendrier d’arrêt de travail (du 1er janvier au 31 décembre, y compris les jours fériés ou chômés, N.D.L.R) », avec des spécificités selon le secteur privé ou public

Pour le salarié du secteur privé, les indépendants, les professionnels libéraux, il y a un délai de carence de 3 jours au début de l’arrestation. Pour les fonctionnaires, l’interruption de travail est assortie d’une journée de carence sans solde.

Les indemnités journalières sont versées dans le cadre d’interruptions de travail bien définies, à savoir :

Voici le montant des indemnités journalières en 2023

Comment sont calculées ces indemnités ? Ils consistent en un montant de base de « 50% du salaire de base du salarié (dans certaines situations, jusqu’à 66,66%) », explique service-public.fr, ajoutant que ce montant est « limité par un plafond fixé chaque année ». selon le salaire minimum ». Le montant de ces allocations dépend donc de votre salaire.

À Lire  Assurance santé : du nouveau dans votre compte Ameli en 2023

Dans le cas général des indemnités d’arrêt de travail, le salaire pris en compte pour le calcul est limité à 1,8 fois le salaire mensuel minimum. « Cela correspond, à compter du 1er janvier 2023, à un salaire de 3 076,71 € brut et une indemnité journalière maximale de 50,58 € brut. »

Quand sont-elles versées ? 

De nombreux scénarios. Si vous avez fait votre déclaration d’arrêt de travail auprès de votre caisse d’assurance maladie, celle-ci se charge de vous verser vos indemnités journalières, tous les 14 jours. Un relevé vous est également fourni.

En plus de ces versements, le salarié peut percevoir « un éventuel complément de salaire qui peut être prévu par la convention collective et selon la situation du salarié, qui permet d’atteindre au maximum 100% du salaire initial », rappelle-t-il. service-public.fr.

Votre employeur peut également choisir d’opter pour le maintien du salaire en cas d’arrêt de travail. Dans ce cas, c’est lui qui perçoit l’indemnité journalière et continue de vous verser l’intégralité de votre salaire, comme d’habitude.

Pour entrer dans les détails, le site de l’administration française propose de découvrir les conditions d’indemnisation, même en cas d’arrêt de travail de plus de six mois.

Recevez deux fois par mois nos meilleurs articles sur le pouvoir d’achat par email. Inscrivez-vous ici, c’est gratuit !

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon Actu.