Assurance prêt immobilier : combien coûtera-t-elle en 2023 ?

La mutuelle fait partie des éléments exigés par la banque lors d’une demande de crédit immobilier. Son coût s’ajoute à ceux des intérêts, des frais de dossier et des garanties. Négocier le contrat permet de faire des économies, des économies importantes, même si l’entrée en vigueur de la loi Lemoine 2022 augmente les prix.

L’assurance de prêt immobilier : un coût important

Le taux d’emprunt ou le taux nominal d’un crédit immobilier, qui exprime les intérêts destinés à rembourser la banque pour le service rendu, ne permet pas de connaître le coût total de l’emprunt. D’autres frais sont pris en compte dans le calcul du TAEG ou Taux Annuel Effectif Annuel, indicateur du coût final :

Dans le TAEG, l’assurance est exprimée en pourcentage sur le capital initial ou sur le capital restant dû. Selon votre profil d’emprunteur, c’est-à-dire les risques qu’ils représentent, le taux d’assurance est plus ou moins élevé : entre 0,11% et plus de 1% des sommes prêtées. En moyenne, l’assurance de prêt représente entre 30% et 40% du coût global d’un crédit immobilier, le deuxième coût après les intérêts.

Lors de votre demande d’assurance, remplissez un questionnaire d’assurance prêt hypothécaire qui informe l’assureur de :

En cas de risques importants (santé, profession, pratiques dangereuses), l’assureur peut appliquer les exclusions de garantie, c’est-à-dire qu’un sinistre (arrêt de travail, accident) causé par le risque identifié ne sera pas couvert, sauf en cas d’exclusion d’achat. -back proposé en option au moment de la souscription. Les pathologies du dos et les maladies psycho-psychiatriques, dites maladies non objectivables dans l’assurance de prêt, peuvent être remboursées moyennant une surprime d’assurance de prêt.

L’assurance emprunteur et la loi Lemoine

Malgré la loi Lagarde sur l’assurance emprunteur, applicable depuis 2010, plus de huit sur dix souscrivent à l’assurance proposée par leur banque. Si, entre-temps, les lois Hamon et Bourquin ont permis la résiliation du contrat de prêt en cours, les banques ont conservé leur quasi-monopole sur ce produit aux marges bénéficiaires élevées (jusqu’à 70%). En face, les assureurs alternatifs, jusqu’à quatre fois moins chers. Le législateur a voulu introduire plus de concurrence pour renforcer les droits des emprunteurs.

À Lire  Loi Chatel, loi Hamon et assurances : comment ça marche et pour...

Votée en février 2022 et entrée en vigueur le 1er juin, la loi Lemoine constitue une avancée majeure dans l’assurance-crédit immobilier en autorisant le changement de contrat à tout moment, sans attendre l’échéance. L’assurance crédit immobilier devient ainsi la seule assurance résiliable à tout moment, sans engagement minimum d’un an, comme l’exige la réglementation sur l’assurance habitation ou la mutuelle.

L’emprunteur n’est plus captif de sa banque et peut, le lendemain de la signature de l’offre de prêt, résilier le contrat d’assurance et le remplacer par une offre plus compétitive. Au final, des milliers d’euros d’économies sur la durée de remboursement restante. Pour un prêt de 250 000 € sur 20 ans, le remplacement de la bancassurance par une formule externe génère plus de 15 000 € d’économies.

Au changement d’assurance à tout moment, la loi Lemoine ajoute deux autres dispositifs :

La loi Lemoine offre un meilleur accès à l’assurance de prêt immobilier grâce à ces deux mesures forfaitaires, mais celles-ci ont un effet délétère, augmentant les prix pour la collectivité. L’impossibilité d’un taux basé sur le risque oblige les assureurs à mutualiser, ce qui augmente les primes des prêts appartenant aux segments concernés. Les jeunes travailleurs sans responsabilité médicale paient les prêts plus anciens et ceux qui ont habituellement été stigmatisés par leurs antécédents médicaux.

Les courtiers en assurance crédit immobilier estiment que les primes sont en moyenne 20% plus chères depuis la loi Lemoine. Chez certains prestataires, le surcoût peut aller jusqu’à 40%. Le règlement prévoit d’évaluer en deux ans l’impact de la loi Lemoine sur les prix et sur les éventuelles inégalités de traitement entre emprunteurs. Cependant, on peut estimer qu’une concurrence active permettra de maîtriser les surcoûts des crédits en 2023.

À Lire  Pharmacien, e-santé, université croate... Toutes ces initiatives locales contre les déserts médicaux

L’assurance de prêt immobilier : comparable, négociable et substituable

Qu’il s’agisse d’un prêt en amont ou en aval, l’assurance emprunteur peut être choisie librement. Si vous n’avez pas pu souscrire à une offre déléguée lors de votre demande de prêt, vous pouvez en changer quand vous le souhaitez. Utilisez un comparateur d’assurance prêt immobilier pour comparer les offres et sélectionner celle qui répond à vos besoins au meilleur prix.

Pour vous faciliter la tâche, faites appel aux services d’un courtier en assurance de prêt. Chez Magnolia.fr, notre équipe d’experts prend en charge toute la procédure de résiliation/remplacement, dans le respect de l’équivalence du niveau de garantie, avant l’acceptation par la banque de l’assurance déléguée.