#BackToSchool : six conseils pour une rentrée sereine

La rentrée n’est pas qu’une question de fournitures scolaires, c’est aussi le moment de mettre en place une organisation qui vous permettra de travailler dans de bonnes conditions tout en profitant de votre vie étudiante. Léna, qui dirige la chaîne YouTube Lénadorable et qui donne des conseils aux élèves tout au long de l’année pour « ne pas se battre » comme elle, a étendu nos conseils aux siens.

1. Se fixer des objectifs (réalisables)

1. Se fixer des objectifs (réalisables)

« Avant la rentrée scolaire, la première chose à faire est de se fixer des objectifs. Nous commençons souvent une nouvelle année scolaire en pensant que c’est un nouveau départ, mais nous ne parvenons pas à maintenir la routine : pourquoi ferions-nous cela si nous ne savons pas pourquoi ? Ensuite, une fois que nous les avons corrigés, nous devons supprimer les obstacles qui nous empêchent de les atteindre.

Le but n’est pas d’abandonner sa séance de sport à la dernière minute ou sous pression avant même de franchir les portes de l’école ou de l’université le premier jour.

Nous ne gravissons pas non plus la montagne après une séance d’entraînement. Si vous souhaitez vous perfectionner sur un sujet, mieux vaut prévoir un moment où vous y travaillerez : ne commencez pas à la dernière minute. « Travailler sous pression n’est pas la meilleure solution et mettre en place des petits créneaux nous permet de développer de bonnes habitudes. « Pendant la phase de préparation, j’ai dû apprendre beaucoup de vocabulaire anglais. Presque 500 mots par semaine, donc impossible en fin de semaine, il faut faire étape par étape. J’ai des systèmes pour éviter le stress et la pression de dernière minute. Ce qui fonctionne pour l’université, mais pas seulement : cela fonctionne pour tout dans la vie. »

2. Apprendre à se connaître pour… bien s’organiser

2. Apprendre à se connaître pour… bien s’organiser

Pour bien comprendre l’année, se calmer et être prêt à se lancer dans cette aventure, démarrez une organisation bien rodée. Lorsque ? « Le mieux, c’est d’essayer de commencer un peu avant la rentrée », surtout pour reprendre le rythme. « Se coucher tôt n’est pas le jour de la rentrée où il faut le faire, mais l’organisation spécifique en termes d’horaire peut attendre que l’horaire soit disponible. Vous n’avez pas non plus à trop stresser et à tout ce à quoi vous pouvez vous préparer, « plus tôt vous commencerez, mieux vous y arriverez. »

À Lire  Yoga aux Charmettes - 24 août 2022 à 9h00

Comment ? Grâce à trois règles importantes :

3. En pratique, on fait du tri, on range et on s’installe

3. En pratique, on fait du tri, on range et on s’installe

A la maison, on inventorie, on trie : nos affaires pour le cours, nos stylos, mais aussi nos tenues (et on vend Vinted ou Le bons d’achat contre pièces ou don à des associations). Il n’est pas nécessaire d’aller aussi loin pour appliquer la méthode Marie Kondo, mais en 2017, près de la moitié des dortoirs étaient des studios et 42% faisaient moins de 30m2 : plus vous vous séparez du superflu, plus vous gagnerez d’espace .

Tout étant bien réglé, il est temps de mettre en place un espace de travail dédié à ce qui vous convient le mieux – dans les petits espaces, il faut rivaliser d’ingéniosité, mais cela existe. Et nous sommes flexibles au quotidien. Léna se souvient : « J’ai travaillé sur le canapé dans les cours d’histoire ou de littérature, je me sentais plus à l’aise et je les récitais à haute voix. Mais à l’école, quand j’avais des cours de finance, je travaillais à table. Ce qui m’a le plus plu, c’est la variété de l’environnement de travail : à la maison, dans un café ou même dans une bibliothèque. »

4. Le choix d’outils qui nous conviennent

4. Le choix d’outils qui nous conviennent

Au quotidien, quelques outils devraient vous aider à vous organiser après la rentrée. « J’utilise souvent Notion pour m’organiser au quotidien et avoir une liste de choses à faire pour la journée ou des objectifs pour le mois. J’inclus également toutes mes notes, activités et un plan quotidien. Pour programmer vos réunions, rien de mieux qu’un calendrier en ligne comme Google Agenda où vous pouvez ajouter « des choses à retenir comme des dates de cours ou d’examens ».

Aussi, organisez bien vos fichiers sur ordinateur ou dans des dossiers/classeurs si vous prenez des notes manuellement : un dossier par sujet, un dossier par sujet, avec des couleurs différentes si vous le souhaitez. Et mixe au besoin : « En préparation, je faisais tout ce qui concernait l’apprentissage des langues sur place dans des cahiers, puis à l’école je prenais tout à l’ordinateur. Je pourrais combiner mes cours Notion, les cours que j’ai suivis sur Word ou Drive, avec une arborescence d’abord par semestre puis par thème. »

Quel que soit l’outil, listez les tâches que vous devez effectuer tout en évitant de vous mettre trop de pression. Par exemple, répartissez-les tout au long de la journée et priorisez-les.

À Lire  Mérignac : reprise des cours volontaires SAM Gymnastique

5. On remet son corps en mouvement

5. On remet son corps en mouvement

Il n’y a rien de mieux que de faire de l’exercice pour se remettre sur la bonne voie – n’oubliez pas d’ajuster votre sommeil à des horaires qui vous garderont éveillé en classe. Yoga à la maison ou avec le professeur, footing, vélo, qui peut aussi être utilisé au quotidien, escalade, tout est possible ! « Le plus important, c’est de marcher pas à pas », conseille Léna, « sinon on ne survivra pas. Si vous voulez courir, vous devez d’abord courir pendant 10 minutes, puis augmenter le rythme. Il faut être gentil avec soi-même, et le sport du matin permet de bien démarrer la journée, car ça commence par le plus dur. »

6. Faire preuve de lucidité

Deux dernières règles à retenir : il ne faut pas passer du temps à travailler, à un moment donné quand le bateau est trop chargé on casse et c’est normal. « Quand on sent qu’on n’en peut plus, il faut casser cette routine et prendre le temps de décompresser. Faites également la distinction entre la paresse et le besoin de respirer. Ça vient avec le temps, dit Léna. « Parfois, je n’ai aucun équilibre, mais ce n’est pas grave. Il faut éviter de culpabiliser car le plus important est d’introduire de bonnes habitudes pour se sentir bien et c’est pour cela que l’on se dit parfois : « Je ne vais pas être productif, j’aimerais avoir besoin de temps pour récupérer. » Il y a des jours avec et sans, mais il faut faire la différence entre la procrastination et le besoin d’air.

Instagram, Youtube, Facebook et même Twitter, Lénadorable a investi en ligne avec une idée en tête : proposer à ses nombreux abonnés (110 000 sur Youtube) des vidéos pleines de conseils pratiques pour s’amuser au collège. Depuis six ans, il publie sur des sujets variés, comme des guides de survie aux examens, des idées de repas rapides et pas chers pour les étudiants, mais aussi des interviews d’autres étudiants qui racontent leur quotidien à l’Ecole du Louvre, étudient le droit, étudient la joaillerie et journalisme. .

Elle a également lancé Dimanche pépouze, un podcast « pour être diplômé et vivre une vie étudiante pépouze sereine » dans lequel elle reçoit des étudiants « passionnés et épanouis dans leur carrière, qui ont rencontré des moments de doute et d’échec et vous apportent tout sans aucun filtre ». . »

Laisser un commentaire