Baisse substantielle des investissements dans l’immobilier résidentiel

Publié le 5 septembre 2022 à 16 h 19 Mis à jour le 5 septembre 2022 à 17 h 29

Ce fut un marché en plein essor pendant plusieurs années. Connaît maintenant de sérieux revers. Selon les données du groupe Immostat publiées lundi, le montant global des investissements en bloc dans l’immobilier résidentiel en France a atteint 3,7 milliards d’euros au premier semestre 2022. Ce chiffre est en baisse de 18% par rapport au premier semestre 2021.

En l’espace de trois mois, le krach de ce marché des investisseurs professionnels (car excluant la vente au détail aux particuliers) a été encore plus spectaculaire. Atteint 47% au deuxième trimestre 2022 par rapport à la même période en 2021 de 566,3 millions. Si l’investissement dans le logement classique et moyen de gamme – aux loyers modérés – a baissé (-68% sur le trimestre, à 284 millions), les actifs résidentiels sous gestion (résidences seniors et résidences étudiants) ont en revanche augmenté (+60%, à 282, 3 millions). Le neuf – plus économe en énergie – a représenté près des trois quarts du volume investi au deuxième trimestre.

À Lire  Pamier. La Cavalerie : un nouveau projet immobilier commercial rénové

Laisser un commentaire