BCE : Quel sera l’effet de la hausse des prix sur le bitcoin ?

La Banque centrale européenne (BCE) a relevé son taux directeur de 0,75 %, contre 1,25 %. Mais est-ce vraiment un mauvais signe pour le bitcoin ?

Bientôt une inflation à deux chiffres ?

Bientôt une inflation à deux chiffres ?

L’inflation s’établit à 9,1 % en août 2021. Cette hausse historique est principalement liée à la hausse des prix de l’énergie (+ 38 %).

Pour Christine Lagarde, le prix du pétrole devrait être « équilibré », alors que le prix du gaz vendu sera toujours « anormalement élevé ».

Les prix des denrées alimentaires ont également augmenté, en hausse de 10,6 % en glissement annuel, reflétant « la hausse des coûts des intrants liés à l’énergie ».

La dévaluation de l’euro est aussi en cause. L’euro s’est déprécié de 12% face au dollar depuis le début de l’année. Cette baisse a pesé sur l’inflation car « plus de puissance est disponible en dollars ».

Christine Lagarde a terminé sa conférence de presse sur ces mots, comme pour rappeler que la protection du pétrodollar n’a rien à voir avec le fait que la BCE est obligée de remonter rapidement ses taux.

BCE : Prévisions frelatées

BCE : Prévisions frelatées

Les experts du staff de la BCE suggèrent que l’inflation sera de 8,1% en 2022, 5,5% en 2023 et 2,3% en 2024. Ces chiffres ne veulent pas dire grand-chose, et de nombreux journalistes n’ont pas hésité à railler la BCE pour ses prévisions encore loin de la réalité.

Une détérioration des relations avec la Russie rendra ces prédictions invalides. D’autant plus que le G7 s’apprête à arrêter de payer le pétrole russe au-delà d’un certain prix. Le danger est que la Russie cesse d’exporter avec l’explosion des prix à la pompe cet hiver.

À Lire  Nos 5 conseils pour commencer à investir dans les crypto-monnaies en 2022

Le président de la BCE a toutefois averti que « la guerre de longue durée en Ukraine reste un risque majeur pour la croissance, surtout si les entreprises et les ménages devaient faire face à l’équilibre de l’approvisionnement énergétique ». Les coûts de l’énergie et de l’alimentation pourraient également rester plus élevés que prévu. »

Quel impact sur le bitcoin ?

Quel impact sur le bitcoin ?

Toute la question est de savoir si une augmentation du prix de l’argent empêchera l’inflation. La stratégie est de réduire les fonds prêtables afin de réduire le capital circulant, et donc la demande.

Si Christine Lagarde s’est montrée ferme dans son objectif de ramener l’inflation à 2% :

Le président de la BCE a cependant suggéré que les taux cessent de monter d’ici quatre ou cinq mois. A raison de 0,75% par mois, le taux directeur se situera entre 4% et 5% en début d’année prochaine.

Cela suffira-t-il à faire baisser les prix de l’électricité ? Peut-être que ce n’est pas…

D’autant plus que les gouvernements empruntent plus que jamais. Le stratagème de Ponzi pour couvrir sa dette se poursuit. Sans parler du pic pétrolier qui a probablement frappé en 2019…

Le manque de pouvoir, qu’il soit physique ou politique, peut conduire à l’inflation. De plus, les taux d’intérêt ne peuvent rester longtemps élevés sans provoquer de stress économique et une explosion de la dette publique.

L’inflation est inévitable et la position courte des banques centrales n’y changera rien. Taureau courant cet hiver?

Recevez les dernières nouvelles dans le monde des crypto-monnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidien et hebdomadaire afin de ne manquer aucun Cointribune important !

À Lire  Crypto : Nitrokod, ce malware déguisé en Google Translate

Un journaliste rend compte de l’évolution du Bitcoin. Mes articles traitent du bitcoin à travers des prismes politiques, économiques et libertaires.

Laisser un commentaire