[BFM Business Trolley] Pourquoi nos prix de courses baissent encore

Le choix des produits de consommation a également diminué en raison de la diminution des promotions sur les produits coûteux.

La chasse deviendra un sport national. Ce sont bien sûr les grosses remises sur plusieurs produits chers qui expliquent la nouvelle baisse constatée dans le panier BFM Business.

-3,99 euros par rapport au plus haut de mai

-3,99 euros par rapport au plus haut de mai

Une sélection de 48 produits parmi les 200 les plus achetés par les consommateurs français cette semaine dans notre essai routier 141,19 euros, soit 92 centimes de plus que la semaine dernière. Par rapport au plus haut enregistré la dernière semaine de mai, la baisse est encore plus marquée (-3,99 euros).

Un petit changement dans la révision des prix a été effectué le 15 juillet. Deux prix en hausse : +20 centimes sur le fromage Caprice des Dieux (3,23 euros), +1,09 euro sur une bouteille de Ricard (19,08 euros). Et deux petits prix : -18 centimes sur le camembert Président (1,56 euros), -2 euros sur les couches Pampers (14,94 euros).

Le constat peut être surprenant dans le contexte de la hausse des prix alimentaires. Selon l’Insee, la hausse est de 5,7 % en juin sur un an pour ces produits et de 0,7 % sur le mois. Pourtant, depuis un mois et demi, notre relevé de prix est en baisse. L’action BFM Trading est en baisse de 1,6% depuis début juin.

Des promotions pour faire baisser la note

Des promotions pour faire baisser la note

Il n’est pas question de douter de la véritable inflation annoncée par l’INSEE ou les panélistes qui augmentent les prix par centaines de milliers chaque mois dans tous les cycles.

Le BFM Business Trolley est un témoignage de clients réguliers et montre comment les marques tentent de réduire les hausses de prix grâce à la publicité. Depuis mai, nous avons constaté des remises importantes et fréquentes sur un nombre limité de produits. Mais ce sont les produits les plus chers que nous avons choisis, comme un pack de 47 couches Pampers, un biberon Ricard ou des dosettes de café Senseo.

Depuis notre première analyse des prix, cinq marques ont vu leurs prix baisser, tandis que 26 ont vu leurs prix augmenter. En privilégiant les promotions, en choisissant entre MDD et produits « premium », les consommateurs peuvent donc réduire l’impact de l’inflation alimentaire sur leur budget.

C’est ce que les marques voient. Carrefour et Leclerc ont ainsi fait état d’une forte progression des ventes de leurs produits « économiques » en juin (+15% et +16%), par rapport à la même période en 2021.

Sources :

Laisser un commentaire