Bitcoin (BTC) : la loi minière rejetée

L’adoption du bitcoin (BTC) par les États est une pratique de plus en plus courante. Après El Salvador et la République centrafricaine, le Paraguay semblait également en passe de le faire. En effet, le parlement avait voté une loi pour réglementer le minage du bitcoin dans le pays. Mais contre toute attente, Mario Abdo Benitez, le président de la république, a mis son veto à l’idée de saboter le projet. Il pouvait compter sur le soutien de la banque centrale du pays et sur le soutien de certains politiciens.

Le projet de loi Bitcoin (BTC) qui divise tout un pays

Le projet de loi Bitcoin (BTC) qui divise tout un pays

Les députés paraguayens s’étaient engagés à réglementer le minage de crypto-monnaie en adoptant un projet de loi. Pour faire pencher la balance, la Chambre des communes a travaillé en partenariat avec des mineurs nationaux qui veulent utiliser leur surplus d’énergie produit dans les centrales hydroélectriques. Après la chambre basse, la chambre haute du parlement a pris le relais et c’est le sénateur Fernando Silva Facetti qui a eu pour mission de défendre ce projet de loi. Au final, tout s’est bien passé avec l’adoption par le Sénat et l’Assemblée nationale.

Au dernier moment, le président de la république a saboté le projet de loi sur le bitcoin avec son veto. Il estime que le minage de crypto-monnaie « nécessite une forte consommation d’énergie qui peut compromettre le développement et l’expansion d’une industrie nationale inclusive et durable  ». Le président ne regrette pas son geste, car il est le fruit d’une concertation préalable avec la banque centrale du pays. Ce dernier prétend qu' »une utilisation intensive du capital et une faible utilisation de la main-d’œuvre (…), en tant que telles ne génèrent pas de plus-value ». Au contraire, c’est désastreux pour l’économie. Ces positions divergentes ont divisé le pays en deux camps.

À Lire  Runfy Token, Ethereum et Cardano - Commencez un voyage cryptographique rentable ! - Sac miroir

À qui profite le rejet du projet de loi sur le mining des cryptomonnaies ?

À qui profite le rejet du projet de loi sur le mining des cryptomonnaies ?

De nombreuses critiques se sont envolées avant même l’officialisation du rejet du président paraguayen. Les spécialistes soulignent la rapidité avec laquelle les choses ont été faites. Les écologistes, quant à eux, soulignent l’empreinte carbone très élevée dans le cas du minage de bitcoins. Par ailleurs, les conditions posées par les mineurs internationaux pour s’installer au Paraguay semblent complexes. Sans oublier que l’arrivée de ces mineurs n’aurait jusqu’ici rien apporté de concret au pays. Il y a aussi très peu d’emplois directs. Tous ces paramètres sont certainement à l’origine du refus de Benitez.

Cependant, Facetti accuse le président de fuir sa responsabilité et de manquer de vision, car cette action pourrait freiner les petites et moyennes entreprises liées à la cryptographie. Il craint le pire, puisque, selon lui, les mineurs choisiront de « travailler dans l’ombre de la réglementation » afin de poursuivre leur activité. Sa colère vient du fait que tout surplus d’énergie non utilisé doit retourner en Argentine et au Brésil, selon certains accords.

Conclusion

Conclusion

Deux camps sont actuellement en désaccord au Paraguay sur le projet de loi réglementant le minage du bitcoin (BTC). D’un côté, nous avons les sceptiques, menés par le président de la République qui s’est opposé à la loi. D’un autre côté, il y a des parlementaires et des amateurs de monnaie virtuelle qui comprennent mal cette décision. Avec 10% de l’énergie hydrologique non utilisée, refuser les mineurs internationaux reviendrait à favoriser les pays voisins par rapport au Paraguay, conclut Facetti.

À Lire  Michael Saylor conseille Bitcoin Cash for Business : quelles implications pour l'industrie ?

Recevez un tour d’horizon de l’actualité du monde de la crypto-monnaie en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidien et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Doctorant en droit financier et rédacteur web SEO expérimenté, Cédrick Aimé est passionné par les crypto-monnaies, le trading, etc. Il participe naturellement grâce à ses articles à la révolution quotidienne de la blockchain pour une meilleure démocratisation de la DeFi.

Laisser un commentaire