Bitcoin et crypto-monnaies : les baby-boomers maîtrisent le jeu ?

J’ai attrapé Boomer ! – Ne serait-il pas bon d’être un millenial ou de zoomer sur les cryptos ? Et non, en termes de performances cryptographiques, papy boomer occuperait la pole position. Tous les détails de cette surprenante analyse.

Les boomers plus forts que les millénials ?

A l’ère du tout numérique et des crypto-monnaies, le constat semble plutôt artificiel. Il s’avérerait cependant que les performances de nos aînés dépassent largement celles des plus jeunes recrues. En effet, la crypto, comme la finance traditionnelle, est un monde de risques et de requins. Y aller par talent ou par instinct ne marche pas forcément. Et en ce sens, sur la base de l’expérience des années, les baby-boomers sont de formidables analystes de projets.

En effet, 34% des baby-boomers passeraient jusqu’à plusieurs jours à analyser un projet avant de faire des investissements conséquents. Une due diligence digne de ce nom, à l’image de ce qui se passe sur le marché traditionnel de l’achat d’actions de sociétés. C’est 50% de plus que les autres générations. De plus, le sondage montre que 64% des investisseurs américains passent moins de 2 heures sur un projet avant d’investir, voire se lancent tête baissée sans même DYOR (Do Your Own Research).

On ne va pas se le cacher, on a tous bousculé un projet un jour ou l’autre simplement en voyant passer le nom sur Twitter ou YouTube. Poussé par un FOMO (Fear Of Missing Out) imparable, moins d’une semaine plus tard nous sommes pris dans une chute de prix vertigineuse. Et les baby-boomers, moins fervents et plus réfléchis, semblent l’avoir compris.

À Lire  Plusieurs jeunes inculpés à Paris pour vol de NFT de plusieurs millions de dollars

>> Faites vos premiers pas dans l’univers Bitcoin sur Binance, 10% gratuit (lien commercial) <<

Boomer, une expérience qui vaut de l’or… ou du Bitcoin

Ces baby-boomers accordent également plus d’attention aux facteurs techniques de chaque projet. Tokenomics, capitalisation boursière, compétitivité du secteur, nombre de tokens en circulation par rapport au montant total… Ils sont aussi moins touchés par les effets secondaires comme la présence d’un leader ou le design d’un site internet. Au contraire, ils sont pragmatiques dans l’évaluation de la qualité d’un projet de cryptographie.

Par ailleurs, mener des recherches sur des projets nécessite également une bonne maîtrise des réseaux sociaux. Ce n’est un secret pour personne qu’il se passe beaucoup de choses sur le « Crypto Twitter ». Autant en croire les millennials privilégiés et les zoomers. Et c’est permis, mais dans une moindre mesure. Après tout, ces applications web2 ne sont plus nouvelles. Les baby-boomers ont également eu le temps de les prendre en main. Ils peuvent, bien sûr, y faire face avec moins de rapidité, mais cela ne les gêne pas dans leurs recherches.

Au contraire, c’est le contraire qui se produit. Les jeunes générations ont tendance à trop insister sur l’ambiance générale sur Twitter. Aux bruits de couloirs, aux avis des influenceurs. Les réseaux sociaux deviennent leur principal vecteur de projets de recherche. Tandis que les baby-boomers s’en tiennent aux faits et utilisent les réseaux comme un véritable outil d’enquête. Un outil parmi d’autres.

Faire preuve de diligence raisonnable, en particulier dans les cryptos, est primordial. Et les baby-boomers ont l’expérience de leur côté. Ils adoptent alors immédiatement les bons réflexes acquis grâce à leur travail acharné sur les marchés traditionnels. Ils ont également tendance à être plus patients et réfléchis dans leurs actions. Fondamentalement, si votre grand-oncle va un jour vous donner des conseils à la Warren Buffett lors d’un dîner de famille ennuyeux, n’hésitez pas à l’écouter. On ne sait jamais.

À Lire  En partenariat avec BitOasis, Mastercard va lancer une carte bancaire crypto pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord

Si à la fin de cet article vous n’êtes toujours pas convaincu de l’importance vitale de prendre le train en marche du Bitcoin et des crypto-monnaies, alors disons bonjour les amis : rien ni personne n’y arrivera ! Sinon, n’attendez plus pour préparer l’avenir. Courez pour vous inscrire sur Binance.

Benjamin L.

De formation technique, j’ai découvert le monde des crypto-monnaies en 2020. Je me suis rapidement passionné pour cet univers en pleine expansion dans lequel se développent les innovations de demain. J’espère à travers mes articles impliquer le plus grand nombre dans cette fantastique aventure.