Bitcoin : VALR, une plateforme de crypto-monnaie au message spirituel

Le panneau d’affichage VALR à l’aéroport international du Cap en Afrique du Sud. La vision de la start-up prône un système financier basé sur l’unité, la liberté et la justice, fidèle aux préceptes du bahaïsme, la religion monothéiste abrahamique née au XIXe siècle, dont les adhérents seraient au nombre d’environ 7 millions dans le monde. © TERTIUS GOUS/VALR

Israël, 1999. Dans l’un des somptueux jardins qui ornent le Centre mondial baha’i au cœur de la ville millénaire de Haïfa, Farzam Ehsani, un étudiant américain né au Kenya de parents iraniens, se penche sur une rangée de roses pour les tailler . . Ce jeune économiste, adepte du baha’isme, une secte issue de l’islam chiite qui prône l’unicité de l’espèce humaine et estime que toutes les religions ont un socle commun, était arrivé quelques semaines plus tôt de Los Angeles pour un an d’études spirituelles battre en retraite. .

Isolé, méditatif, le jeune homme est à mille lieues d’imaginer que vingt ans plus tard, après avoir travaillé pour de grands cabinets de conseil comme Deloitte ou McKinsey, il mettra ses préceptes religieux en pratique dans une aventure entrepreneuriale qui fera de lui l’un des plus start-up populaires sur le continent africain.

Un tour de table à 50 millions de dollars

Un tour de table à 50 millions de dollars
À Lire  Quel est l'avenir des crypto-monnaies après la récente chute du prix du Bitcoin (BTC) ? - Miroir magnétique

Laisser un commentaire