Borne annonce la création d’un « ambassadeur des droits LGBT+ ».

Orléans (AFP) – La Première ministre Elisabeth Borne a annoncé jeudi qu’un « ambassadeur des droits LGBT+ » serait nommé « avant la fin de l’année » ainsi que « la création d’un fonds de trois millions d’euros pour créer dix nouveaux centres LGBT+ » , en plus des 35 existants.

Le chef du gouvernement s’est exprimé lors d’une visite au centre LGBT+ (lesbienne, gay, bi, trans) d’Orléans, à l’occasion du quarantième anniversaire de l’abrogation de la discrimination entre relations hétérosexuelles et homosexuelles introduite dans le Code pénal par le régime de Vichy .

Cette ambassadrice « coordonnera l’action du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères pour la protection contre les discriminations et la promotion des droits LGBT+ et portera la voix de la France », a indiqué Mme Borne, notamment pour défendre « la dépénalisation universelle de l’homosexualité ». et transidentité ».

Le président du gouvernement a également salué « le travail exemplaire des associations et centres LGBT+ », « des points d’entrée identifiables et accessibles pour de nombreuses personnes qui ne savent pas vers qui se tourner » et qui, l’an dernier, « ont aidé près de 6.000 personnes à travers notre pays ». . »

Le fonds de trois millions d’euros devrait permettre la création de dix nouveaux centres, de sorte qu’il y ait au moins deux centres dans chaque région de France et au moins un centre dans chaque région d’outre-mer.

« La bataille des mentalités n’est pas encore gagnée », a prévenu Elisabeth Borne, notant que « la haine anti-LGBT+ continue d’exclure, de blesser et parfois même de tuer ».

Interrogé sur la ministre Caroline Cayeux, qui avait fait grand bruit mi-juillet, notamment pour avoir désigné des homosexuels avec la formule « ces gens-là », le chef du gouvernement a regretté les « expressions blessantes », mais a insisté sur le fait qu’il n’y avait pas eu « aucune ambiguïté ». de l’engagement de tous les membres de (son) gouvernement, qui partagent la même vision d’une société progressiste ».

A propos d’un projet de loi présenté par le sénateur PS, Hussein Bourgi, qui vise à indemniser les personnes condamnées pour homosexualité entre 1942 et 1982, la première ministre a dit qu’elle « l’avait entendu » et qu’elle allait « le regarder ».

« Il n’est pas facile de savoir réparer les blessures que la discrimination a pu causer », a-t-il observé, estimant qu' »il importe, désormais, de signaler que l’introduction de la discrimination dans la loi a été injuste, et saluer et commémorer l’abrogation de ces dispositions ».

Le régime de Vichy avait introduit une discrimination entre les relations hétérosexuelles – la majorité sexuelle était alors fixée à 15 ans – et les relations homosexuelles, pénalisées si l’un des partenaires était mineur (alors âgé de 21 ans).

La discrimination est restée en vigueur lorsque l’âge de la majorité a été ramené à 18 ans en 1974, avant que la gauche ne l’abroge en 1982 et n’aligne la majorité sexuelle à 15 ans, quel que soit le sexe des couples.

Quelle est l’origine de Élisabeth Borne ?

Quelle est l'origine de Élisabeth Borne ?

Qui est le ministre du Travail en 2022 ?

Qui est le ministre du Travail en 2022 ?

Législatives 2022 : le ministre du Travail Olivier Dussopt élu en Ardèche. Le ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Intégration Olivier Dussopt est sorti vainqueur du second tour des élections législatives avec 58,86% des voix dans la 2e circonscription d’Ardèche ce dimanche 19 juin.

Qui était le ministre du Travail ?

Quel est le nom de l’actuel Premier ministre ?

C’est actuellement Elisabeth Borne qui occupe le poste de Premier ministre depuis le 16 mai 2022, sous la présidence d’Emmanuel Macron.

Quel est le ministre de l’Intérieur 2022 ?

Gérald DARMANIN, ministre de l’Intérieur et de l’Outre-mer ; Monsieur.

Qui est le mari d’Élisabeth Borne ?

Qui est le mari d'Élisabeth Borne ?

Le 30 juin 1989, Elisabeth Borne épouse Olivier Allix à Lésigny en Seine-et-Marne. De cette union est né en 1995, un garçon, Nathan. Le couple a divorcé le 17 décembre 2008.

Laisser un commentaire