Brickmeup lance un service de création de portefeuille immobilier

La start-up Brickmeup, spécialisée dans les investissements immobiliers locatifs clés en main, a annoncé mardi 30 août le lancement d’un nouveau service. Ses clients peuvent désormais choisir de se constituer un portefeuille immobilier, entièrement géré par la société. Brickmeup gère la recherche immobilière, la gestion locative, les premiers baux et les arbitrages d’achat et de vente. Sans oublier la réalisation des travaux et démarches administratives.

La principale différence avec son offre initiale est la gestion de l’établissement de la société d’investissement (SAS ou SCI soumise à l’IS) pour le compte de ses clients. « Au-delà de deux à trois investissements dans un portefeuille, il devient plus intéressant de monter une foncière pour investir davantage, précise Mathieu Darras, fondateur de proptech. Cela nous permet également de traiter avec de nouveaux clients, qui ont déjà des actifs et souhaitent structurer leur patrimoine.

Autre avantage non négligeable : cette entreprise d’investissement permet à ses porteurs d’éviter certaines conditions de financement qui contraignent les ménages (notamment la limite de capacité d’endettement à 35%).

Ce nouveau service est accessible à partir de 300 000 euros et permet d’investir dans des actifs résidentiels, bureaux comme commerces.

Brickmeup est rémunéré jusqu’à 0,99% de la valeur des biens du portefeuille en frais de gestion annuels et perçoit une commission sur les acquisitions clés en main (taux fixe selon le type d’investissement entre 8 000 euros et 60 000 euros). Il peut également facturer des commissions sur certaines ventes hors courtage.

La start-up, lancée en 2018, revendique à ce jour 150 opérations réalisées, 120 clients avec un investissement moyen de 300 000 euros (la valeur de la plus grosse foncière est de 2 millions d’euros). Elle compte une quarantaine de salariés et est présente à Paris, Orléans et Amiens.

À Lire  Avec 1,2 million de filtres énergétiques recensés, le parc immobilier francilien bientôt sous haute pression ?

Brickmeup s’adresse actuellement principalement au grand public. « On a essayé de travailler avec la CGP, mais le problème du partage des coûts est encore un peu compliqué », explique Mathieu Darras

Laisser un commentaire