Cannabidiol : le CBD gagne une bataille… mais pas la guerre

Et trois ! Le 29 décembre 2022, le gouvernement subit un nouveau revers dans sa bataille judiciaire contre le groupement professionnel français du CBD ou cannabidiol, la molécule non psychotrope du cannabis. Après avis en la matière de la Cour de justice de l’Union européenne et de la Cour de cassation, la plus haute juridiction de l’ordre des juridictions françaises, le Conseil d’État a cette fois annulé le règlement spécial de décembre 2021 qui interdit l’achat et consommation de fleurs et de feuilles de chanvre cultivées pour le CBD, et contiennent donc moins de 0,3% de THC, la partie de la plante qui vous fait planer.

C’est un soulagement pour les producteurs et distributeurs, car ces fleurs représentent la bonne moitié du marché, avec les huiles, les sucreries et autres produits bénéfiques obtenus à partir du cannabis… La soif de bien-être est de plus en plus demandée, et les produits au CBD sont maintenant disponible. proposés en France dans les supermarchés – notamment en Monoprix -, à des milliers de buralistes et des centaines de magasins spécialisés.

« Bonne base juridique »

Mais ce n’est pas l’euphorie au travail. « Cette décision est une bonne base légale, qui nous aide dans l’équilibre des pouvoirs et de l’autorité, souligne Aurélien Delecroix, président de l’Union professionnelle du chanvre, à l’issue de la rencontre Happy New Chanvre 2023, prévue le 20 janvier à Cergy ( Val-d’Oise). Mais tous les problèmes ne sont pas résolus. »

Cet article est réservé aux abonnés. Profitez de nos offres spéciales sans restriction.

À Lire  Yoga du matin, 3 bonnes poses pour le corps et l'esprit

Exclusivité Google : 6,99 €/mois 2 € par mois

En choisissant ce support publicitaire, vous acceptez le stockage d’un cookie analytique par Google.