Carte vitale biométrique : les experts de la santé sont divisés sur les avantages

Publié

hier à 19:57, Mis à jour hier à 19:57

Malgré leur conscience de l’ampleur de la fraude, ils craignent les nouvelles contraintes administratives, le prix des équipements, et préconisent d’autres solutions.

Alors que la création d’une carte Vital biométrique est poussée par la droite, le gouvernement a posé une condition : obtenir le soutien des professionnels de santé. « Renforcer la lutte contre la fraude est une bonne idée. On sait que des familles entières dépensent sur la même carte Vitale », explique un médecin généraliste. Pourtant, les professionnels de santé s’interrogent.

D’une part, ils craignent des charges administratives supplémentaires. « Tout ce qui renforce la sécurité et la lutte contre la fraude est une bonne chose. Mais cela ne doit pas faire perdre plus de temps médical », réagit le Dr Philippe Vermersch, président du Syndicat des médecins libéraux (SML).

Lire aussi Medicare a fait de la lutte contre la fraude sociale une de ses priorités

En revanche, ils s’inquiètent du coût du dispositif, qui suppose de changer les cartes vitales mais aussi les lecteurs aux professionnels de santé. Avec deux options.  » Soit les empreintes digitales sont intégrées à la carte Vitale, comme c’est le cas avec certaines cartes bancaires, gratuitement…

Cet article est réservé aux abonnés. Vous avez 62% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99 € le premier mois

Déjà inscrit?

À Lire  Le bourgmestre de Forbach veut rapprocher sa ville du Luxembourg

Laisser un commentaire