Casinos de Lyon : le renouveau passe par la jeunesse

Les casinos fermés pendant la fermeture pourraient anéantir le jeu en ligne et les nouvelles habitudes des anciens clients. Mais au bout de quelques mois « c’est pas si mal ! » s’amuse Samuel Dratler, directeur commercial et marketing du casino Lyon Vert à Charbonnières. « Par rapport à juin 2019, nous perdons 8 points » de trafic.

Chez Pharaon, également casino du groupe Partouche, « on rattrape les chiffres 2018-2019 de plus ou moins 4% », constate Manon Trioreau, responsable marketing et communication chez Pharaon à la Cité internationale. Déclencheur : Fin de ticket sanitaire. Depuis, les visiteurs sont revenus, et surtout les 18-30 ans montrent un intérêt commun : les jeux électroniques, la roulette ou le blackjack sur tablette.

Lire aussi à la Tribune de Lyon : Cité internationale. Au casino Le Pharaon, les jeux ont été refaits

Du coup, Pharaon va l’utiliser pour construire un nouveau groupe permanent. « Nous passons aux réseaux sociaux que nous avons commencé à utiliser pendant la pandémie de covid, avec Facebook Live ou des concours de recrutement. »

Le casino Lyon Vert se refait une beauté

Lyon Vert peut enfin démarrer les travaux approuvés il y a 4 ans : 12 millions d’euros pour augmenter la surface de 50% et donner de l’air à la circulation des clients. « C’est une vieille maison de 1882, on était à l’étroit dans la salle de jeux. Il est électrifié, mais après covid… Nous allons accélérer les jeux électroniques et permettre de jouer en terrasse. »

À Lire  Smartphone ou tablette : que choisir pour jouer au casino en ligne

Faraone n’exclut pas de chercher à nouveau une base plus spacieuse à Lyon. La crise semble derrière nous. Le bassin lyonnais a « un potentiel de croissance assez énorme », juge Samuel Dratler.

A lire également dans cette rubrique