CBD : consommé par près de 10% des Français

Après de longues péripéties juridiques autour de la légalisation du CBD (abréviation du terme « cannabidiol »), notamment sous forme de feuilles et de fleurs, cette plante est désormais légalisée en France (sous certaines conditions). Que ce soit sous forme d’huile, de liquide, de fleurs, de feuilles, les vendeurs de CBD et leurs consommateurs ont le sourire.

De plus, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Ce marché est en croissance et cette molécule extraite du chanvre est de moins en moins diabolisée. Selon une étude de Grand View Research, plus de 6 millions de personnes consomment du CBD en France, soit. près de 10% de la population !

Le CBD, c’est quoi au juste ?

Le CBD, c'est quoi au juste ?

Avant de vous parler du succès sonore du CBD, calculons de quoi il s’agit. Rassurez-vous anti-drogues, le CBD n’est pas du cannabis et encore moins un stupéfiant. Nous ne disons pas cela, mais la loi. OK, mais si ce n’est pas du cannabis ou de la drogue, qu’est-ce que c’est ?

Le CBD est une molécule extraite du chanvre, également appelé Cannabis Sativa. Cependant, contrairement à la seconde molécule présente dans la plante, le THC, le CBD n’a pas d’effet abrutissant et ne provoque pas d’accoutumance. Le CBD vendu en France, notamment sous forme d’huile, est extrait d’une variété spécifique de chanvre, autorisée pour sa culture, car elle contient moins de 0,3% de THC.

Huile de CBD : que faut-il savoir ?

Huile de CBD : que faut-il savoir ?

Si le cannabidiol, une fois extrait de la plante, existe sous différentes formes : e-liquides, bonbons, aliments infusés, crèmes, barres de céréales (etc.), l’huile de CBD est l’un des moyens les plus prisés en France. Il est principalement consommé par voie sublinguale ou appliqué sur la peau.

Lors de l’achat de votre huile de CBD, il est important d’étudier/se renseigner sur son origine et sa traçabilité. Cela vous garantira une bonne qualité (un produit sans traces de métaux lourds ou de pesticides notamment) et vous permettra de rester dans la légalité.

À Lire  Bordeaux : une entreprise bordelaise lance un livret d'accueil numérique pour les hôteliers

Aussi, l’huile de cannabidiol se décline en plusieurs concentrations de CBD : 5%, 15%, 25% pour les plus courantes. Selon votre choix, il vous sera recommandé de consommer un nombre plus ou moins important de gouttes. En cas de doute, n’hésitez pas à demander l’avis d’un médecin pour établir une posologie adaptée à vos besoins. L’abus peut causer des effets nocifs.

Légalement, on en est où ? Que dit la loi sur le cannabidiol ?

Légalement, on en est où ? Que dit la loi sur le cannabidiol ?

De plus en plus de pays le légalisent. Le CBD connaît une croissance exponentielle depuis plusieurs années. Mais avant de pouvoir trouver une niche auprès des consommateurs, les vendeurs de CBD ont fait face à des limitations et des incertitudes juridiques concernant sa commercialisation.

Peut-on légalement acheter et consommer du CBD en France ? Depuis 1990, la loi autorise « la culture, l’importation et l’utilisation industrielle et commerciale (fibres et graines) des variétés de Cannabis Sativa L ». Cela signifiait que seules les fibres et les graines de chanvre pouvaient être vendues et non le CBD lui-même. Mais quelques années plus tard, la Cour de l’Union européenne a conclu que le CBD extrait de la plante Cannabis Sativa n’était pas un stupéfiant.

Mais torsion, le 31 décembre 2021 un arrêté d’Etat interdit « la vente aux consommateurs de fleurs ou de feuilles crues sous toutes leurs formes, seules ou en mélange, avec d’autres ingrédients, leur possession par les consommateurs et leur consommation ». Un pas en avant, un pas en arrière : la plante est toujours considérée comme un danger pour la santé publique.

Cependant, le 24 janvier, le Conseil d’État a suspendu le décret gouvernemental interdisant la vente de fleurs et de feuilles de cannabis. Mécontents, les hommes d’affaires du secteur saisissent le Conseil d’Etat. Le CBD est donc légal en France mais sous certaines conditions. Il n’est autorisé à la culture, à l’importation et à l’utilisation que s’il contient une teneur en THC inférieure à 0,3 % (contre 0,2 % auparavant), selon les règles de la Communauté de Politique Agricole qui entreront en vigueur le 1er janvier 2023. Commerçants peut enfin respirer !

2000 boutiques de CBD en France

2000 boutiques de CBD en France

Quid de l’état du marché du CBD en France en 2022 ? Bien qu’il s’agisse d’un véritable casse-tête juridique, cela n’empêche pas les magasins de prospérer. Ils connaissent une croissance rapide. Le premier a ouvert en 2018. Depuis, ils se sont multipliés dans toute la France, passant de 400 fin 2020 à plus de 2 000 aujourd’hui, selon le Syndicat Professionnel du Cannabis (SPC).

À Lire  Cannabidiol (CBD) : quels produits sont autorisés à la vente en France ?

De plus, selon l’Association européenne du chanvre industriel (EIHA), en Europe, la France est actuellement le premier producteur de chanvre. À l’échelle mondiale en 2021, il s’est classé troisième, derrière la Chine et le Canada. La France compte également environ 1 300 producteurs de chanvre, pour 18 000 hectares.

Un marché du CBD à 1,5 milliard d’euros

Un marché du CBD à 1,5 milliard d'euros

Alors, quel avenir pour le CBD en France ? Si les boutiques fleurissent, c’est parce que les Français les réclament. Par sa diversité de consommation, le cannabidiol séduit plus de 6 millions de personnes en France, soit près de 10% de la population, selon une étude publiée par Grand View Research.

Que ce soit comme produit de bien-être ou pour prendre soin de sa peau, le CBD peut être consommé sous différentes formes : huiles, gommes, baume, fleur ou complément alimentaire. 70% des consommateurs de CBD en France sont des hommes. La CPS estime la taille du marché du CBD à 1,5 milliard d’euros en France.

« Le marché […] en 2021 a généré 300 à 400 millions d’euros de chiffre d’affaires. Si on avait une réglementation claire, le tabac pourrait le vendre, on estime que le secteur pourrait représenter 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires », explique Aurélien Delecroix, président de l’Union Professionnelle du Cannabis, en Ouest-France.

En ces temps d’élection présidentielle, notez que le gouvernement pourrait être amené à changer de politique dans les années à venir… En tout cas, le CBD semble être très populaire et l’ambiguïté juridique ne semble pas être un obstacle pour l’avenir. et les vendeurs et consommateurs actuels. Un marché plein de potentiel, et attirant chaque année des centaines d’investisseurs et de nouveaux entrepreneurs.

Et vous, seriez-vous prêt à le consommer ? Légalisation du CBD en France : faut-il aller plus loin ? Partagez votre avis avec nous sur notre forum.

Laisser un commentaire