CBD : le Conseil d’Etat suspend l’interdiction de vente de fleurs de cannabis

Publié le 24 janvier 2022 à 21:08 Mis à jour le 24 janvier 2022 à 21:09

Les acteurs de l’industrie française du CBD peuvent enfin pousser un soupir de soulagement. Dans une décision rendue lundi, le Conseil d’Etat a suspendu le décret gouvernemental interdisant la vente de fleur et de feuille de chanvre chargées en cannabidiol, la molécule non psychotrope du cannabis.

La Cour administrative suprême avait fait appel de plusieurs acteurs de l’industrie demandant la suspension d’urgence d’un décret pris par le gouvernement le 30 décembre qui interdit la vente et la consommation de fleurs de chanvre contenant du cannabidiol (CBD).

Le Conseil d’État a jugé dans sa décision qu' »il ne ressort pas de l’instruction […] que des fleurs et des feuilles de chanvre dont la teneur en THC n’excède pas 0,30 % auraient un degré de nocivité pour la santé qu’une mesure de et interdiction absolue de leur vente aux consommateurs et de leur consommation ».

« L’horizon se dégage »

« L'horizon se dégage »

« Pour nous, c’était une horreur, on était désespéré et ça a remis en cause toute la filière. L’horizon s’éclaircit, mais il reste encore beaucoup à faire », a déclaré Aurélien Delecroix, président du syndicat du chanvre, l’un des candidats. « Le ministère a tenté de défendre un argument de santé publique qui de toute façon n’avait aucun sens », a déclaré Me Uzan-Sarano, avocat du syndicat du chanvre.

Xavier Pizarro, avocat du Syndicat des professionnels du CBD, s’est félicité d’une décision qui « montre la maîtrise du droit européen, là où le gouvernement veut faire un coup politique ».

Un chiffre d’affaires du secteur estimé à un milliard d’euros

Ainsi, en novembre 2020, la Cour de justice de l’Union européenne a illégalement statué sur l’interdiction du CBD en France, autorisée dans plusieurs autres pays européens, au nom du principe de libre circulation des marchandises.

À Lire  Six Pack : Voici 6 exercices qui vous permettront d'avoir des abdos presque aussi forts que Cristiano Ronaldo

La justice européenne a estimé qu’il n’avait « aucun effet nocif sur la santé » et ne pouvait être considéré comme un stupéfiant, contrairement à la molécule jumelle THC, que l’on trouve au marché noir et qui a des effets psychotropes. La Cour de cassation, la plus haute instance judiciaire française, a emboîté le pas, puisqu’en juin, tout le CBD produit légalement dans l’UE pouvait être vendu en France.

La France comptait environ 400 magasins CBD (cannabidiol) début 2021, soit aujourd’hui près de quatre fois plus. Le chiffre d’affaires du secteur est estimé par les syndicats à un milliard d’euros, soit les deux tiers des ventes de fleurs et de feuilles crues.

Comment affronter la montée des incertitudes ?

Comment affronter la montée des incertitudes ?

Inflation, hausse des taux d’intérêt, Ukraine et maintenant incertitude politique, les chocs se multiplient. Pour évoluer dans un environnement de plus en plus complexe, l’expertise éditoriale des Echos est précieuse. Chaque jour, nos enquêtes, analyses, chroniques et éditoriaux guident nos abonnés, les aident à comprendre les changements qui transforment notre monde et les préparent à prendre les meilleures décisions.

Laisser un commentaire