Ces petites villes gagnent en popularité parmi les grandes villes

Les grandes villes ont perdu leurs attraits, selon une étude de Leboncoin. Les Français préfèrent actuellement investir dans les petites villes. D’une part, pour échapper à l’oppression de la vie métropolitaine et à l’envie de recharger les batteries. En revanche, investir dans ces petites villes, c’est bien. D’autant que, selon l’étude, le rythme des demandes a évolué.

Selon une analyse de Leboncoin en collaboration avec l’Ifop, les Français sont attirés par les petites villes. Actuellement, il y a 34% des habitants dans ces petites villes, contre 28% auparavant. En revanche, les métropoles connaissent un déclin et passent de 21% à 14% des habitants. Les 7 000 utilisateurs qui ont répondu ont confirmé ce résultat. Les Français ont jeté leur dévolu sur des villes paisibles comme Saint-Jean-de-Liversay, Bouloires ou Saint-Chamas. Cet exode est principalement lié aux crises du Covid-19, qui les ont poussés à se ressourcer dans ces petites villes.

Les petites villes sujettes à ces exodes

S’installer dans une petite ville fait souvent référence à une vie de campagne isolée et à l’écart. Mais ce n’est pas ce que recherchent les Français. Aurélien Flament, directeur immobilier du Boncoin, déclare :

En effet, s’éloigner de la métropole n’est pas toujours synonyme d’escapade dans un pays lointain. Ces personnes doivent aussi penser à leur travail, car tout le monde n’a pas opté pour les télécommunications. L’éducation de leurs enfants est également un élément à prendre en compte. Certaines villes comme Saint-Jean-de-Liversay, par exemple, sont à une demi-heure de La Rochelle. La ville de Gières, avec ses 7 134 habitants, est l’une des plus prisées, avec tous les moyens de transport disponibles. En train, il est à 10 minutes de Grenoble. Le bus, le tram et le vélo sont également là. Les personnes qui souhaitent investir dans ces zones ont parfois recours à des prêts immobiliers.

Les raisons qui poussent les Français à y aller

Selon les résultats de l’étude, depuis la crise de 2020, le nombre de mouvements dans les petites villes a augmenté. Les Français veulent aussi renouer avec Mère Nature. Aurélien Flament explique :

À Lire  L'immobilier haut de gamme international résiste aux crises

L’investissement immobilier dans ces petites villes est en hausse car les déménageurs veulent devenir propriétaires.

ImportantA mesure que le déménagement augmente, le prix a augmenté de 10% (environ 2900 Euro/m2).

Néanmoins, malgré les difficultés, les petites villes attirent de plus en plus de Français.

Les villes les plus demandées, selon l’étude, se situent en : Côte d’Azur, Rhône-Alpes, Grand-Ouest et Provences-Alpes.