Chiens : quels risques éviter à Noël ?

Les fêtes de Noël sont un moment où l’on décore la maison et le jardin, on partage de délicieux repas avec ceux qu’on aime et on découvre les trésors cachés sous le sapin. Nos amis à quatre pattes participent naturellement à ce moment de joie et de retrouvailles familiales. On n’y pense pas toujours, mais Noël peut devenir le lieu de tous les dangers pour nos compagnons canins. Le sapin et ses décorations n’attirent pas que les petits chats. Quant aux friandises et aux cadeaux, leur ingestion peut devenir une source d’intoxication grave pour notre chiot. Comment protéger nos chiens des risques liés à l’hiver et surtout à Noël tout en profitant des vacances ? On vous dit tout dans cet article.

Mon beau sapin, roi des dangers pour nos toutous

Noël sans sapin semblerait très triste à beaucoup d’entre nous. C’est le plus souvent le clou d’une décoration de fête réussie, mais cela peut cacher de nombreux risques pour un chien, surtout pour un chiot curieux prêt à tout, même aux pires expériences.

Choisir un sapin naturel attirera sans aucun doute votre adorable chiot, car son arôme lui rappellera la nature. S’il est obéissant et assez sage, il n’est pas nécessaire de protéger l’accès à l’arbre. S’il s’agit d’un chiot ou d’un jeune adulte encore curieux et que vous devez partir, il peut être nécessaire d’éloigner le chien et l’arbre pour protéger votre chiot.

Des plantes à proscrire ?

Noël est un moment de fête pour lequel nous aimons décorer ou recevoir bouquets et plantes de nos invités. La tradition dit aussi que certains, comme les chardons ou le gui, décorent et embellissent notre intérieur. Il est donc préférable de s’assurer que ces belles plantes ne tombent pas dans la gueule de votre loulou. Beaucoup d’entre eux sont mortels pour nos animaux de compagnie, il est donc préférable de ne pas les laisser près d’eux. S’il y a des fruits comme le gui (Viscum album) ou le chardon (Ilex aquifolium) qui vont tomber, ramassez-les immédiatement. Parmi ces plantes, l’if (Taxus) reste la plus dangereuse, car son ingestion provoque la mort rapide du chien malgré les meilleurs efforts du vétérinaire pour sauver la vie de votre toutou. Il est préférable de bannir ces plantes vénéneuses de votre décor ou de les placer hors de portée pour s’assurer que votre chiot ne puisse pas mettre ses pattes ou ses dents dessus :

À Lire  Canicule : combien de temps faut-il arroser le jardin ?

Décorations, sapins de Noël, plantes vénéneuses, papier cadeau, rubans ne sont pas les seuls dangers qui guettent nos chiens à Noël. De nombreux plats aux arômes agréables accompagnent la fête et peuvent mettre en danger leur santé.

Des mets non recommandés pour la santé de nos chiens

A Noël, plus que tout autre jour de l’année, il est de coutume de s’abandonner aux yeux roulants de son loulou autour d’un morceau de dinde, d’un morceau de chocolat ou d’un raisin. Et là on est tenté de leur céder. Les restes de vacances sont souvent abondants lors de ces fêtes de fin d’année, et puisque c’est Noël, vous voudrez peut-être leur en donner. C’est une très mauvaise idée car de nombreux ingrédients utilisés dans nos recettes se sont avérés nocifs pour les chiens. De nombreux aliments sont toxiques pour nos amis à quatre pattes, et nous devons faire attention même à Noël.

L’ennemi numéro 1 du chien après le raisin : le chocolat

Le chocolat, en particulier le chocolat noir, qui contient une concentration plus élevée de théobromine, est nocif pour votre chien. Les symptômes les plus courants sont l’agitation, les vomissements, la diarrhée, l’hyperthermie, la respiration rapide et les troubles cardiaques. L’empoisonnement peut provoquer une ataxie, une rigidité musculaire, des convulsions et le coma. Sans soins, l’animal peut mourir dans les 24 heures suivant l’apparition de troubles cardiovasculaires. Qu’il s’agisse de chocolat au lait ou à 70 %, 80 mg/kg de chocolat peuvent tuer un chien. Lors des fêtes de fin d’année, nous sommes nombreux à manger cette friandise sucrée et nos toutous l’adorent autant que nous. La vigilance doit donc rester de mise. Ne laissez pas de barres de chocolat, de snacks, de boîtes et de desserts à portée de main.

À Lire  Jardinage : comment aménager un potager carré et quels légumes y cultiver ? Voici nos recommandations

Les volailles et la dinde

La volaille crue ou cuite n’est pas recommandée pour nos chiots, encore moins les os cuits. La viande crue peut contenir des salmonelles. La salmonellose peut survenir chez un chien : fièvre, diarrhée et diarrhée hémorragique apparaissent. Chez les jeunes chiens, la maladie peut atteindre la circulation sanguine et se propager plus rapidement dans tout le corps. L’infection est alors mortelle. Contrairement à d’autres maladies, celle-ci peut être transmise à l’homme par contact avec un animal infecté. Il est préférable de ne pas lui donner de dinde crue et de bien se laver les mains après avoir préparé la volaille pour éviter la transmission. Quant aux os cuits, ils peuvent casser et endommager le tube digestif.

Pas de pommes de terre pour vos toutous

Les pommes de terre crues et les pelures sont extrêmement pathogènes pour les chiens. L’alcaloïde toxique contenu dans ce légume provoque des troubles digestifs et nerveux. Crue, verte, abîmée ou germée, l’ingestion de solanine provoque des coliques, des vomissements, une constipation suivie d’une diarrhée noire. D’autres symptômes tels que tremblements, hypothermie, pupilles dilatées, perte d’équilibre, coma accompagnent l’intoxication à la solanine. Il est préférable de consulter rapidement un vétérinaire dès les premiers signes d’indigestion. Lorsque des signes nerveux apparaissent, le pronostic vital de votre chien est en jeu.

D’autres aliments sont également nocifs pour nos chiens : les oignons, l’ail, les noix de macadamia, les avocats et bien sûr l’alcool, qui peut entraîner la mort de votre compagnon à quatre pattes par arrêt respiratoire xD ;

La période des fêtes de fin d’année apporte de nombreux dangers pour nos chiots. Dans l’euphorie et la joie des préparatifs, n’oublions pas nos amis canins et restons éveillés pour que Noël reste un moment magique.