Chiropraticien et ostéopathe : quelle est la différence, pour quoi…

Ostéopathe ou chiropracteur ? Nous vous aidons à décrypter ces deux métiers.

Les métiers d’ostéopathe et de chiropracteur sont souvent confondus lorsqu’il s’agit de consulter pour des douleurs mécaniques. Qu’est-ce qui les rend différents? Pourquoi aller les voir ? Les séances sont-elles remboursées ? Nos experts Charlène Chéron, chiropracteur, et Samuel Urtado, ostéopathe, nous ont répondu.

Chiropracteur ou ostéopathe : des pratiques (un peu) différentes

La pratique d’un ostéopathe

L’ostéopathie est une pratique manuelle qui traite la perte de mobilité et de tension dans les différentes structures du corps humain (articulations, viscères, tissus, muscles, etc.). Elle permet de corriger certains de ces dysfonctionnements grâce à des techniques de manipulation et de mobilisation, corrigeant les autres avec l’homéostasie (la régulation naturelle des organes) du corps. « L’ostéopathe travaille pour que le corps se régule », commence Samuel Urtado, ostéopathe à Paris. Il soutient la douleur dans le modèle biopsychosocial (une approche théorique qui prend en compte les facteurs psychologiques, sociaux et biologiques des pathologies). Le but de l’ostéopathie est de briser le cercle vicieux de la douleur chronique en éliminant une fois pour toutes la cause de cette douleur. « Votre ostéopathe vous donnera aussi des conseils, des exercices à réaliser pour éviter que ces douleurs ne réapparaissent avec le temps », précise-t-il.

A lire aussi Gynécologie : l’ostéopathie pour guérir de vos maux

La pratique d’un chiropracteur

Un chiropraticien est un thérapeute manuel qui va agir principalement au niveau de la colonne vertébrale, et des relations entre le système nerveux et la colonne vertébrale. Ainsi, il diagnostiquera, traitera et préviendra les troubles neuromusculo-squelettiques, c’est-à-dire les problèmes de dos, d’articulations, de muscles, de tendons ou du système nerveux. « Il s’adresse à tout le monde, du nouveau-né à la personne âgée car il s’adapte au patient, à son état de santé et à ses besoins », ajoute la chiropraticienne Charlène Chéron.

À Lire  Attention à ne pas trop faire de sport en 2023

Le traitement du chiropraticien est dit « d’ajustement », il varie selon les besoins du patient, mais les techniques proposées correspondent à un travail sur les dysfonctionnements identifiés. Si le dysfonctionnement est d’origine articulaire, le chiropraticien peut effectuer une mobilisation ou une manipulation articulaire. Si le dysfonctionnement est d’origine musculaire ou tendineuse : des étirements, des massages ou des exercices de renforcement peuvent être pratiqués par exemple.

« Le chiropraticien est appelé à travailler sur le corps du patient de la tête aux pieds ! Historiquement, le chiropraticien était considéré comme le spécialiste du rachis, en pratique, le chiropraticien travaille sur l’ensemble de l’appareil locomoteur », précise Charlène Chéron.

Ostéopathe ou chiropracteur : Pour quels symptômes consulter ?

Ce sont souvent les mêmes motifs de consultation qui amènent les patients à consulter le chiropraticien et l’ostéopathe :

Les outils utilisés par les chiropraticiens et les ostéopathes sont assez similaires : les deux sont des techniques manuelles, ce qui signifie qu’une partie très importante du traitement passe par le soin des mains du thérapeute. Les chiropraticiens ont cependant des actes de soins plus étendus autorisés par la loi : ils peuvent pratiquer différentes formes de manipulation sans certificat de non contre-indication d’un médecin, comme la manipulation cervicale.

A lire aussi Douleurs aux cervicales : exercices de gainage pour détendre les muscles

Finalement, quelles sont les différences entre un chiropracteur et un ostéopathe ?

Les deux différences fondamentales entre la chiropratique et l’ostéopathie sont :

Formation : il n’existe qu’une seule école de chiropractie en France, ce qui permet une formation homogène. Cette école est agréée par le Ministère de la Santé.

D’autre part, il existe 75 écoles d’ostéopathie en France, avec de nombreuses formations possibles. Ainsi, il est très possible d’avoir une expérience différente d’un ostéopathe à l’autre, car les études sont très hétérogènes.

Actes autorisés : juridiquement, la chiropratique se démarque car les actes autorisés sont plus larges, donc l’arsenal thérapeutique est plus large. Les chiropraticiens peuvent effectuer des manipulations cervicales sans avis médical, et peuvent utiliser des outils/instruments pour adapter le traitement aux besoins du patient : tables articulées, petits marteaux… (ce n’est pas le cas des ostéopathes).

Ostéopathe et chiropracteur : y a t-il des dangers ?

Toute approche thérapeutique comporte des « risques » et des effets indésirables. Les effets indésirables associés aux traitements de thérapie manuelle sont généralement légers et transitoires (courbatures, courbatures, maux de tête), disparaissant généralement 24h après la consultation(1). De plus, il faut noter qu’une part importante des effets indésirables bénins décrits après ce type de traitement ne semble pas être spécifiquement due à ce dernier, mais plutôt à d’autres facteurs (ex : histoire naturelle de la maladie, effet nocebo)( 2) .

À Lire  Vente de CBD - Feuilles et fleurs crues autorisées

Les effets secondaires les plus graves sont rares. Des cas de fractures transitoires ou, plus exceptionnellement, permanentes et de troubles neurologiques ont été rapportés après des traitements de thérapie manuelle. Par exemple, des cas d’accident vasculaire cérébral (AVC) ont été rapportés après des traitements de la région cervicale. Cependant, les données scientifiques ne montrent pas de relation causale entre la thérapie manuelle et l’AVC (3). Estos efectos adversos graves podrían ser el resultado de patologías preexistentes (por ejemplo, fragilidad de la estructura ósea, lesión de las arterias cervicales), por lo que es importante que los terapeutas manuales estén capacitados para detectar estas patologías con el fin de reducir al máximo le risque. possible.

Pour cette raison, il est important de considérer les contre-indications à la manipulation vertébrale avant d’envisager une thérapie manuelle :

Quel est le remboursement des séances de chiropratique et d’ostéopathie ?

A ce jour, une séance de chiropractie ou d’ostéopathie n’est pas remboursée par la Caisse Primaire d’Assurance Maladie, ces deux médicaments sont considérés comme non conventionnels (sauf prise en charge par un ostéopathe reconnu médecin habilité secteur 1, qui peut garantir un remboursement partiel de ses séances) . Cependant, il existe de plus en plus de mutuelles qui remboursent partiellement ou totalement ce type de consultation. Pour cela, il vous suffit de vous renseigner auprès de votre complémentaire santé, et de leur transmettre les factures de vos séances d’ostéopathie ou de chiropractie.

(1) https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29234493/

(2) https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23778372/

(3) https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/18204390/

Nos experts :

Charlène Chéron est chiropracteur et porte-parole de l’Association Française de Chiropratique. Pour trouver un médecin, l’annuaire des chiropraticiens est disponible ici.

Samuel Urtado est ostéopathe et professeur de yoga. Il est le créateur des centres de bien-être Ostéo Yoga à Paris et du studio Somasana dans le 8ème arrondissement.

Découvrez le Magazine FemininBio en version papier ou PDF ! Achetez nos éditions dans notre boutique en ligne.