Comment choisir sa mutuelle santé ?

Si les salariés ont rarement le choix, les indépendants, les retraités ou encore les chômeurs doivent magasiner parmi des centaines d’offres. Quels critères utiliser pour décider ?

Les salariés se posent rarement cette question, signant mécaniquement un contrat de mutuelle interne sans trop y prêter attention. Cependant, ils peuvent décider de le rejeter au profit du contrat de leur conjoint si les garanties y sont plus attractives. Donc comparer les deux n’est pas inutile.

Qui plus est, si aucun des deux contrats n’est suffisamment efficace, la conclusion d’un contrat complémentaire est également envisagée… D’autant que la restitution de la moitié de la prime par l’employeur laisse une marge de manœuvre.

Enfin, peu de salariés savent que le régime préventif attaché au contrat d’assurance maladie ne couvre que le salarié de l’entreprise. Dans le cadre du contrat familial, le conjoint indépendant n’est pas couvert. Une information que beaucoup découvrent un peu tard.

Les consommateurs d’assurance santé les plus dynamiques à la recherche des meilleurs contrats sont donc les indépendants, de plus en plus nombreux du fait de l’évolution de notre modèle économique et du vieillissement de la population.

Bien que des progrès aient été réalisés (des exemples de montants sont désormais indiqués à côté des pourcentages dans les tableaux de couverture), ce travail de sélection s’avère encore complexe. Alors, à quoi faut-il faire attention ?

Prendre en compte ses besoins personnels

Prendre en compte ses besoins personnels

Tout d’abord, examinez attentivement ce que couvre le contrat. Les garanties se présentent en plusieurs étapes : yeux, dents, spécialistes, hospitalisation… Pour chacune des actions, il est important de connaître les montants des dommages et les plafonds de remboursement.

À Lire  Bas-Rhin : disparition inquiétante de Julien Laniesse, la gendarmerie appelle à témoins

Quel que soit le rapport qualité-prix, le contrat peut ne pas convenir à tous les profils. Dans le domaine de la santé, plus encore que dans d’autres domaines, les besoins personnels détermineront l’assurance la plus adaptée. Il est primordial que vous soyez attentif au remboursement des aides auditives ou des lunettes lorsque vous les portez.

« En fonction de leur profil, les assurés pourront ensuite choisir leur niveau de remboursement souhaité en fonction du type de soins qu’ils comptent utiliser le plus souvent », précise Luka Payras de Selectra. La complémentaire santé propose un nombre croissant de « contrats multiples » qui permettent aux assurés de choisir d’augmenter la couverture de certains produits, comme les prestations dentaires ou optiques, ou, à l’inverse, de réduire certaines garanties, ce qui modifiera le prix de l’assurance. prime. »

Il vous reste encore 59,31% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.