Comment garder un Calocéphale ? Et si on vous proposait nos astuces simples pour jardiner facilement ?

Vous l’avez déjà vu, mais vous ne connaissez probablement pas son nom. En effet, en forme de boule argentée, le Calocephalus est une plante vivace qui n’a pas d’égal et de soin au jardin ! Par conséquent, c’est le bon choix pour construire des rocailles ensoleillées où il y a une sécheresse en été. De plus, il est très facile à cultiver. Si vous voulez savoir comment sauver Calocephalus et bien plus encore, c’est ici !

Carte d’identité du Calocéphalus

Au sein de la famille des Astéracées, le Calocephalus est une plante vivace qui prend l’apparence d’un petit arbuste buissonnant argenté. Celui-ci se couvre de fleurs blanc-jaune en août et septembre. Cette plante pousse sur les falaises et les dunes de la côte sud de l’Australie. Idéal pour les jardins de plage et les rocailles ensoleillées. De plus, Calocephalus apprécie les climats doux où la sécheresse est courante en été. Il est facile à trouver dans les jardineries où il est vendu comme plante annuelle entre les plantes de balcon et l’automne. Bien sûr, même si la plante meurt dans le froid, elle décore toujours l’hiver. Voyons maintenant comment nous pouvons le cultiver et comment en prendre soin.

Avant de savoir comment conserver Calocephalus, voyons d’abord comment nous pouvons le cultiver. Pour survivre, il a besoin d’un sol minéral bien drainé avec un pH acide à neutre. Il apprécie le temps chaud, venteux et ensoleillé. De plus, il est important que sa faible blancheur puisse sécher rapidement après la pluie. En résumé, plus vous profiterez du soleil, plus il sera blanc et épais. Calocephalus est planté au printemps après le dernier gel. Placez-le en plein soleil dans un sol neutre ou acide mais bien drainé. Aussi, ne le cultivez pas dans un sol lourd, argileux et humide. De même, une fois votre Calocephalus installé, ne l’arrosez pas. Si vous souhaitez le cultiver en pot, mélangez 1/3 de terre de jardin ou de terreau et 2/3 de sable de rivière. Enfin, creusez le fond du pot et placez-y de petits cailloux ou du gravier pour favoriser l’eau.

À Lire  Nos conseils de pro pour choisir la bonne litière pour votre jardin

Il est maintenant temps de passer à son entretien. En pot, arrosez une fois par semaine en été en laissant sécher complètement le mélange entre deux arrosages. Attention à ne jamais laisser l’eau stagner dans la tasse. Coupez les fleurs endommagées et les tiges saillantes si vous voulez qu’elles ressemblent à une boule normale. Au printemps, faites bouillir la poudre de corne sur sa patte. Rappelons que Calocephalus peut tolérer de très courtes gelées dans un sol bien drainé. Cependant, couvrez le tronc pour protéger les racines en cas de gel annoncé, puis retirez le paillis dès que le temps se réchauffe. Dans les zones difficiles, ne jouez pas avec le feu / protégez-le ou protégez-le à l’intérieur. Idéalement dans une pièce fraîche, entre 0 et 10°C.

Où planter une Cinéraire ?

En même temps, voici une autre plante aux caractéristiques similaires au Calocephalus : la cinéraire maritime. C’est une plante solaire vivace cultivée comme une annuelle. Peu rustique (-5 °C), il est présent en Méditerranée occidentale et centrale. La Cinéraire maritime est très appréciée dans les jardins de bord de mer pour son feuillage. Il a une légère préférence pour les sols sablonneux et aérés, pauvres, avec un bon ensoleillement. Pour le planter, les semis se feront en février-mars en pépinière, ou en bacs, afin de les mettre une fois que le froid ne sera plus actif. De plus, des boutures qui mûrissent en septembre sont également possibles.

Concernant son entretien, il ne nécessite pas de soins particuliers. Son pire ennemi est l’humidité. Soyez donc prudent et évitez de trop l’arroser au risque de faire pourrir ses racines. Pensez également à enlever les fleurs abîmées. De cette façon, vous favorisez le développement de belles feuilles. Enfin, n’oubliez pas de fermer la patte pour espérer sauver votre plante d’une année sur l’autre. De plus, dans les climats très froids, placez le pot dans une glacière entre 5 et 12°C. La plante cinéraire maritime se cultive facilement en bordure de plates-bandes, jardins fleuris, rocailles, talus ou jardinières en zones froides. Il ne gâche rien, ses feuilles bleues se marient bien avec les fleurs annuelles colorées. Un bon choix en effet !

À Lire  Jardinage : comment aménager un potager carré et quels légumes y cultiver ? Voici nos recommandations