Comment les chiens marquent-ils leur territoire ?

La notion de territoire est moins présente chez le chien que chez le chat, mais elle a tout de même une certaine importance. La nécessité de marquer leur territoire est un héritage qui vient des ancêtres de nos chiens domestiques, loups et chiens sauvages. Cela leur permet de délimiter les contours de l’espace appartenant au troupeau et ainsi d’avertir quiconque ose y pénétrer. De nos jours, nos petits compagnons utilisent surtout le marquage territorial pour communiquer et laisser une trace de leur passage, mais l’avertissement est toujours possible.

Comment font nos chiens domestiques pour marquer leur territoire ? Quelles actions entreprennent-ils pour ce faire ? Quelle est l’importance de la marque pour eux ? Découvrons-le dans ce dossier.

La notion de territoire, un héritage instinctif chez le chien

Chez nos amis les chiots, la notion de territoire est très présente. Il est issu d’un long héritage, celui de leurs ancêtres sauvages qui vivaient en troupeaux au sein d’espaces bien délimités. Les loups et de nombreux autres canidés sont des espèces qui vivent en bandes organisées, en groupes sociaux très différenciés qui ne se mélangent pas avec leurs congénères des autres bandes. Chaque territoire est propre à une meute et très organisé, comprenant des espaces de vie, de jeu, de repos, de chasse, etc.

Le marquage du territoire est donc une façon pour une meute de marquer les limites de son espace. C’est une sorte d’avertissement pour indiquer que tout intrus qui y pénètre s’expose à des risques. Les loups ne construisent pas de barrières ou de clôtures comme nous, les humains, le faisons entre nos propriétés. Ils surélèvent leurs frontières par d’autres moyens, notamment par des marquages ​​olfactifs et visuels pour avertir les autres individus des limites qu’ils ne doivent pas franchir.

Par conséquent, ce besoin de marquage est toujours présent chez nos chiens domestiques. Bien sûr, il n’a plus la même utilité. Le chien domestique vit dans son foyer, avec sa famille et est nourri quotidiennement par l’homme. Ainsi, vous n’avez plus besoin de défendre à tout prix votre territoire de chasse et de prévenir l’ennemi que le franchissement de la frontière vous expose à des risques de représailles. Cela n’empêche cependant pas le chien de poursuivre ce geste instinctif hérité de ses ancêtres.

Aujourd’hui, le branding est avant tout un moyen de communication. Qu’ils soient olfactifs ou visuels, le chien communiquera ainsi à ses congénères dotés d’un odorat et d’une vue bien développés les traces de son passage, son état de santé ou émotionnel, ou encore ses avertissements. Il est donc tout naturel pour votre chien de marquer son territoire au quotidien, mais aussi tous les espaces qu’il traverse lors de ses promenades avec vous.

À Lire  Comment sauver des lauriers roses secs après la canicule ?

Le marquage olfactif de territoire chez le chien

L’odorat du chien est particulièrement développé. C’est donc un bon moyen pour l’animal de communiquer avec ses congénères. Pour ce faire, nos amis les chiots ont plusieurs solutions, à savoir le marquage urinaire, le marquage par les glandes anales et le marquage par les glandes situées à hauteur des pattes.

Le marquage territorial par les urines

C’est la forme la plus courante de marquage territorial. Le chien domestique délimite son territoire et communique, tout comme le chat, émettant quelques gouttes d’urine ici et là. Ainsi, dans son espace et tout au long de ses promenades, il lève la patte pour laisser son empreinte et informer ses pairs de son passage dans le coin.

Le fait d’uriner ainsi n’est pas anodin. Les humains n’ont pas la capacité d’interpréter ce message olfactif, mais les chiens qui suivent cette même piste et viennent sentir l’urine de votre chien pourront apprendre beaucoup d’informations sur lui. Les urines de nos chiens sont, en effet, d’authentiques cartes d’identité ou d’authentiques profils complets qui indiquent leur âge, leur sexe, leur éventuelle disponibilité à la reproduction, leur état émotionnel, leur état de santé, etc.

Et ce n’est pas tout ! Le marquage urinaire permet également au chien de se repérer dans l’espace. En effet, nos petits amis à quatre pattes n’ont pas de cartes routières ni de GPS, et ils n’en ont pas du tout besoin ! Ils reniflent et localisent par l’odorat pour s’orienter facilement dans l’espace et le temps. Si le chien voit de l’urine, il saura se repérer. Si c’est le vôtre, vous savez que vous êtes sur le bon chemin. Si vous apercevez un chien menaçant ou effrayé, vous savez que vous devrez faire attention, notamment en choisissant un autre chemin pour marcher. Si vous percevez l’urine d’un chien amical ou d’un animal en chaleur ou en chaleur, vous saurez également agir en conséquence.

Vous l’aurez compris, ce comportement de marquage urinaire est instinctif et naturel pour le chien. Ne soyez donc pas gêné lorsque votre chiot lève la patte lors de vos promenades.

En revanche, s’il reproduit ce geste à l’intérieur de la maison, il est important d’agir très vite pour qu’il perde cette habitude. Voici quelques conseils pour y parvenir.

Enfin, sachez que si ce comportement se manifeste soudainement chez un chien qui n’a jamais fait beaucoup d’efforts pour marquer son territoire avec de l’urine, consultez votre vétérinaire. Ce comportement peut alors masquer un mal-être, un trouble physique ou émotionnel, une maladie, etc.

Le marquage territorial par les glandes situées au niveau des pattes

Le marquage territorial par les glandes situées au niveau des pattes

Beaucoup de chiens grattent le sol là où ils passent. Il faut savoir qu’ils possèdent des glandes situées entre les coussinets qui leur permettent de déposer des phéromones sur les surfaces que touchent leurs pattes. Ainsi, gratter le sol leur permet de transmettre un message olfactif aux autres chiens susceptibles de passer à côté ou à d’autres espèces animales.

À Lire  Jardiner en pot : quand et comment planter une plante ?

Encore une fois, le message peut simplement être destiné à démontrer le dépassement, mais le chien peut également marquer son territoire de cette manière et avertir ses compagnons de ne pas franchir la frontière.

Si vous voyez votre petit compagnon gratter le sol de cette façon, n’interprétez pas ce geste comme un comportement félin. Si les félins grattent le sol pour brouiller leurs traces, notamment leurs besoins, afin de ne pas se faire remarquer par leurs prédateurs, les chiots cherchent à communiquer, à être visibles ! C’est donc l’effet inverse qui est recherché !

Le marquage territorial par les glandes anales

Vous avez probablement remarqué que les chiens qui se rencontrent ont souvent tendance à se renifler les fesses. Ce geste, qui peut sembler gênant et inapproprié, est en fait tout à fait naturel, car il permet de communiquer à nouveau. En effet, le chien possède des glandes situées au niveau de son anus qui contiennent de puissantes phéromones. Les chiots peuvent ainsi dire à qui ils ont affaire simplement en reniflant les fesses d’un autre.

Mais ce n’est pas tout. Ces glandes contiennent un liquide nauséabond qui est libéré lorsque l’animal passe ses excréments ou lorsqu’il frotte ses fesses contre le sol. Le fait de traîner ses fesses sur le sol n’est donc pas synonyme de vers, comme on a l’habitude de le penser, mais plutôt une façon pour le chien de marquer son territoire ou simplement de laisser une trace de son passage par l’intention de ses compagnons. . Alors ne soyez pas surpris lorsque votre chien fait ce geste curieux ou lorsqu’il sent les excréments des autres chiots, car il communique simplement !

Le marquage visuel de territoire chez le chien

Le marquage visuel de territoire chez le chien

Le marquage olfactif est le plus important chez le chien en raison de l’odorat surdéveloppé de l’animal, mais il arrive aussi que nos chiots marquent visuellement leur territoire.

Nous avons déjà mentionné que parfois les chiots grattent le sol pour y déposer des phéromones grâce aux glandes situées entre leurs coussinets. Mais ce geste est aussi un repère visuel. En effet, lorsque le chien se trouve dans un espace étendu, comme un grand parc, une forêt, un bois, un champ ou autre, il y a peu de chance que son message olfactif soit perçu par ses congénères. Il va donc le rendre plus visible en l’accompagnant d’un signe visuel, à savoir le grattage. En creusant dans le sol, non seulement il y dépose ses phéromones, mais indique également qu’il y a laissé ses traces. De loin, le creusement de ses pattes permet de mieux le voir simplement comme une sorte de panneau de signalisation.

Laisser un commentaire