Compost : 6 erreurs à éviter pour ne pas sentir mauvais !

Le compostage est un processus naturel qui nécessite un équilibre précis d’oxygène, de matière organique et d’humidité pour bien fonctionner. Le compostage est un écosystème très fragile, veillez donc à apporter les bons biodéchets pour éviter les odeurs désagréables. Voici 6 erreurs courantes à éviter pour ne pas sentir mauvais.

Compostage : comment éviter les odeurs du compost ?

Le manque d’oxygène et l’excès d’humidité rendent difficile la décomposition des biodéchets et dégagent une odeur très désagréable. Il est important de toujours maintenir un bon équilibre pour votre compost : ni trop sec ni trop humide. En effet, le compost ne doit pas manquer d’humidité pour que les micro-organismes puissent bien se développer et transformer la matière organique stockée en engrais de qualité. A noter qu’il est également très important de mélanger votre tas d’humus pour aérer et apporter de l’oxygène à cet écosystème.

Compostage : comment enlever les mauvaises odeurs du compost ?

Sachez que si votre compost sent mauvais, il y a un problème. En effet, lorsque les biodéchets sont bien décomposés, ils n’ont plus d’odeur. S’il y a des odeurs, c’est que vous avez mis des déchets qui ne correspondent pas au compost. N’ajoutez jamais les déchets suivants : huile, graisse de cuisine, cendre de charbon, poussière d’aspirateur, litière pour chat ou tissus. Cela pourrait également être un signe que l’atmosphère est trop sèche, trop humide ou pauvre en oxygène. Cependant, si les odeurs persistent, vous pouvez ajouter du purin d’ortie. En fait, l’ortie fermentée est un puissant composé activateur. Malheureusement, si les odeurs sont trop fortes, votre compost ne sera plus viable, et l’utiliser comme engrais peut apporter des maladies à vos plantes.

À Lire  Calibrachoa fournit beaucoup de couleur très facilement dans les jardinières et dans le sol

Compostage : où mettre le composteur ?

Placez le compost sur un sol nu, plat et exempt de mauvaises herbes. Il doit être en contact direct avec le sol et surtout ne pas être trop humide car un excès d’eau peut tout noyer. Choisissez un endroit ni trop ombragé ni trop ensoleillé. Une zone bien aérée accélère la décomposition des déchets. Il sera également important de surveiller quotidiennement votre tas de compost pour vérifier son évolution.

Laisser un commentaire