Contraint de se conformer à la loi américaine sur les sanctions, le marché NFT OpenSea a supprimé les comptes des artistes cubains

Une mauvaise surprise pour des dizaines d’artistes cubains qui ont vu leur compte supprimé sur le marché OpenSea NFT, rapporte le site spécialisé arnet.com.

Alors que de nombreux médias ont relayé cette nouvelle concernant la suppression de comptes d’artistes cubains, il faut rappeler que les sanctions américaines concernent également des artistes de Corée du Nord, du Venezuela, de Syrie, de Russie, de Cuba ou d’Iran.

Une société américaine, OpenSea a confirmé qu’elle est bien obligée de se soumettre à la loi sur les sanctions imposées par les États-Unis et est donc contrainte, même si cela peut choquer l’opinion publique, de fermer les comptes des artistes concernés par ces sanctions.

Le non-respect des sanctions américaines peut coûter cher pour chaque violation, Kraken a récemment été condamné à une amende de 362 000 dollars pour avoir violé les sanctions américaines contre l’Iran, cliquez ici pour lire notre article.

En octobre dernier, l’échange de crypto Bittrex a été condamné à une amende de 53 millions de dollars pour avoir permis à des clients commerciaux d’échapper aux sanctions américaines dans des pays comme Cuba, la Syrie, l’Iran et le Soudan.

Dans un tweet, NFTCuba.art a publié le message reçu d’OpenSea indiquant que leur compte était fermé pour non-respect des conditions d’utilisation de la plateforme.

longtemps que nous n’avions pas posté, dommage que ce post doive être celui-ci. @opensea a désactivé notre profil.

Non seulement les Cubains de l’île, mais ceux d’autres nationalités doivent endurer la censure de la société web3.

L’achat d’art à des Cubains n’est pas interdit par l’embargo américain pic.twitter.com/7cccbmjNWR

À Lire  Court squeeze possible en vue pour le bitcoin (BTC) ?

– NFTcuba.ART 🇨🇺 (@nftcubaart) 12 décembre 2022

« Nous nous conformons à la loi américaine sur les sanctions. Nos conditions d’utilisation interdisent expressément aux personnes sanctionnées, aux personnes dans des juridictions sanctionnées ou aux services d’utiliser OpenSea. », a déclaré OpenSea à Artnet.

Un coup dur pour de nombreux artistes numériques pour qui les jetons non fongibles (NFT) sont une importante source de revenus, notamment dans les pays où la situation économique est difficile.

Malgré le caractère décentralisé de la technologie blockchain, le trading des NFT ou crypto-monnaies s’effectue sur des plateformes « centralisées » qui doivent respecter les lois des pays où elles sont installées.

Ne pouvant plus utiliser ce marché majeur du trading NFT, les artistes cubains tentent désormais de trouver des alternatives telles que Foundation et SuperRare afin de pouvoir continuer à diffuser leurs créations artistiques.

Suivez Crypto Tips sur Telegram, Facebook et Twitter.

À LIRE AUSSI: