Craig Wright, fatigué d’essayer de se convaincre qu’il est Satoshi !

Depuis 2016, Craig Wright se fait appeler Satoshi Nakamoto, le créateur de Bitcoin. Tout a commencé par un article de blog dans lequel il affirmait avoir créé la crypto phare. Il a ensuite fourni des preuves douteuses qui n’ont pas réussi à convaincre la communauté crypto. Mais il n’a cessé de faire des efforts pour faire accepter sa thèse, allant de cour en cour. Wright a notamment porté plainte contre Magnus Granath, alias Hodlnaut, pour l’avoir traité de fraudeur. Il a également réussi à faire retirer le livre blanc du bitcoin (BTC) de bitcoin.org. Mais, dans un récent post sur Twitter, le célèbre informaticien australien a exprimé sa lassitude face à toute la situation.

Wright ne veut plus convaincre les tribunaux qu’il est Satoshi Nakamoto

Le mystère autour de Satoshi Nakamoto, pseudonyme de l’inventeur de la crypto phare, demeure entier. Il est vrai que la semaine dernière, Martin Shkreli a révélé avoir identifié l’inventeur du Bitcoin. Mais, il est difficile d’affirmer avec certitude que c’est bien Paul Le Roux qui a créé la première crypto.

En attendant, Craig Wright maintient toujours qu’il est Satoshi Nakamoto. Néanmoins, il est désormais las de se battre pour le prouver devant les tribunaux. En effet, jeudi, Wright a expliqué dans un tweet qu’il ne s’inquiétait plus de la validation des autres. « J’étais trop en colère trop longtemps parce que je me souciais de la validation externe. C’est fini », a-t-il déclaré.

À Lire  Bitcoin Mining - Comment ça marche vraiment ?

L’informaticien australien a ajouté : « La seule validation que je recherche maintenant vient de ma famille et je veux voir mes idées se concrétiser et être utilisées par le monde. Tout le monde ne veut pas ce que j’ai à offrir. » Ces déclarations interviennent après qu’un juge a déclaré: « Il est important d’être clair sur le fait que le Dr Wright n’a pas établi qu’il est Satoshi. »

Craig Wright affirme qu’il reste concentré sur ses objectifs avec Bitcoin

Craig Wright a également déclaré : « L’objectif de ce que je fais est simple : les micropaiements mondiaux. Un jour, les gens comprendront, non pas parce que c’est inévitable, mais parce que je n’abandonnerai pas cet objectif et cette vision.

« En même temps, la vision est d’avoir une transparence et des frais de transaction inférieurs à 0,001 centime. Quand ce sera fait, j’aurai fini. D’ici là, je vais construire et me concentrer », a déclaré l’informaticien australien.

Qui qu’il soit, Satoshi Nakamoto a créé une technologie utilisée par des milliers de personnes à travers le monde. Aussi, aujourd’hui, les acteurs du secteur continuent de mettre en avant les utilités de la crypto dans le monde.

Recevez un résumé de l’actualité du monde des crypto-monnaies en vous inscrivant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Loin d’avoir refroidi mon enthousiasme, un investissement infructueux dans une crypto-monnaie en 2017 n’a fait qu’augmenter mon enthousiasme. Je me suis donc résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses multiples usages et à relayer avec ma plume les informations relatives à cet écosystème.

À Lire  La bourse, le krach du bitcoin... "pour les salariés qui ont quitté leur emploi, il est temps de retrouver un emploi"