Crypto : El Salvador perd plus de 12 millions de dollars

À l’instigation du président Nayib Bukele, le bitcoin (BTC) a eu cours légal au Salvador le 7 septembre 2021. Dans le même temps, le pays a lancé le portefeuille Chivo, un portefeuille à travers lequel il devait expérimenter l’utilisation populaire du BTC. Mais au lieu de l’effervescence qu’il a suscitée à ses débuts, le projet Chivo n’inspire plus que la désolation chez les utilisateurs salvadoriens.

De nombreuses transactions frauduleuses via le portefeuille crypto

Le 29 novembre, Ruth Eleonora López, avocate et directrice du programme anti-corruption de Cristosal, a fait une révélation sur le projet Chivo, via un post sur Twitter. En effet, a-t-il déclaré, «  Le gouvernement salvadorien a été responsable de l’usurpation d’identité de milliers de Salvadoriens (plus de 400 000) et a entraîné plus de 12 millions de dollars de fraude ».

L’information provient de No-Ficción, un média spécialisé dans le journalisme d’investigation, basé au Guatemala. No-Ficción a déclaré: « Au moins 400 000 comptes créés au cours des premières semaines de Chivo Wallet (…) étaient frauduleux. En fait, ils n’appartenaient pas à la personne avec le numéro d’identité avec lequel ils ont été ouverts. »

Il a ajouté: «  »Cela signifie que nous avons volé 12 millions de dollars (…) dans les caisses de l’État. » Il s’avère que la plupart des citoyens salvadoriens n’étaient intéressés que par le portefeuille Chivo en raison de la récompense qui était offerte pour ouvrir un compte. .En fait, pour chaque inscription, l’utilisateur était censé recevoir 30 $ en bitcoins.

Une défaillance du processus Know Your Client (KYC)

No-Fiction a également révélé que la fraude dans le portefeuille Chivo découle d’une défaillance du portefeuille crypto. Il s’avère que le service KYC, censé vérifier l’identité des utilisateurs, ne fonctionnait plus.

À Lire  L'échange de crypto Huobi supprime le stablecoin HUSD

Une défaillance de ce service s’est produite juste après les 150 premiers enregistrements. Les développeurs de Chivo ont dû suspendre l’utilisation du portefeuille crypto pour résoudre le problème, ce qui n’a pas été fait.

Au lieu de cela, le gouvernement salvadorien a choisi de simplement désactiver le système de vérification d’identité. Cela a ouvert la voie à diverses actions frauduleuses puisque désormais n’importe qui pouvait s’inscrire.

Shaun Overton, propriétaire de l’une des sociétés qui a dû corriger les divers défauts du portefeuille Chivo, a fait des déclarations à ce sujet. Il a notamment noté : «  Littéralement, il n’y avait aucune surveillance. N’importe qui sur la plateforme peut s’inscrire et obtenir 30 $. »

Obtenez un tour d’horizon des nouveautés dans le monde de la crypto-monnaie en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidien et hebdomadaire afin de ne manquer aucun incontournable de Cointribune !

Loin de freiner mon enthousiasme, un investissement infructueux dans la crypto-monnaie en 2017 n’a fait qu’augmenter mon enthousiasme. J’ai donc décidé d’étudier et de comprendre la blockchain et ses multiples usages et de transmettre avec ma plume des informations liées à cet écosystème.