Crypto Exchange Kraken se conformera aux dernières sanctions de l’Union européenne contre la Russie et bannira les utilisateurs russes

En raison de sa présence en Europe, l’échange cryptographique Kraken est obligé de se conformer aux dernières sanctions de l’Union européenne (UE) contre la Russie en interdisant aux utilisateurs russes d’accéder à sa plateforme de trading.

Les dernières sanctions interdisent effectivement l’envoi de paiements de l’UE vers la Russie, tandis que les sanctions précédentes de l’UE limitaient les transactions à 10 000 €.

Afin de se conformer à ces nouvelles sanctions encore plus drastiques contre la Russie et son peuple, Kraken a envoyé hier des e-mails à ses clients russes pour les avertir que la plateforme de crypto trading doit arrêter ses services aux utilisateurs russes.

« En raison de la nouvelle législation européenne, nous devons prendre des mesures pour limiter votre compte Kraken. S’il y a des changements, nous mettrons à jour notre centre de support. Nous nous excusons pour la gêne occasionnée. », précise notamment Kraken dans son message à ses clients russes.

En février de l’année dernière, les autorités ukrainiennes, par l’intermédiaire de leur vice-Premier ministre Mykhailo Fedorov, ont appelé les échanges cryptographiques à bloquer les adresses des utilisateurs russes.

Alors que certains échanges cryptographiques ont compris la démarche des autorités ukrainiennes, les dirigeants de plateformes de trading telles que Kraken ont alors répondu qu’ils ne pouvaient pas prendre de telles initiatives sans obligations légales.

C’est désormais terminé, Kraken ne devrait plus proposer ses services aux clients russes.

La plateforme de crypto trading est bien sûr solidaire de l’Ukraine dans cette guerre contre la Russie. En mars dernier, Kraken avait annoncé un don de dix millions de dollars en bitcoins (BTC) pour ses utilisateurs ukrainiens.

À Lire  Décentralisation : CZ de Binance partage son avis !

Des crypto-monnaies qui jouent un rôle important dans le soutien de l’Ukraine contre les occupants russes.

En février dernier, le gouvernement ukrainien a lancé un appel aux dons en bitcoins et en crypto-monnaies pour combattre l’armée de Vladimir Poutine, qui a envahi l’Ukraine et annexé illégalement une partie de son territoire.

Sommaire

À LIRE AUSSI: