Crypto : Le gouvernement indonésien va lancer une bourse

Selon un responsable, le gouvernement indonésien est prêt à lancer un échange de crypto-monnaie d’ici la fin de l’année. Cette démarche s’inscrit dans une démarche globale en faveur de la régulation crypto. Il souligne également l’intérêt croissant des investisseurs particuliers et institutionnels pour cette classe d’actifs. En fait, les transactions de crypto-monnaie en Indonésie ont augmenté de 1 224 %. Concrètement, cela représente 859,4 billions de roupies (57,5 milliards de dollars) en 2021, contre 64,9 billions en 2020. Au cours des six premiers mois de cette année, il y avait 15,1 millions d’utilisateurs de cryptomonnaies sur Internet en Indonésie. En termes de transactions de crypto-monnaie, cela représente une valeur de 212 billions de roupies.

Les exigences à la création d’une Bourse de cryptomonnaies

Les exigences à la création d’une Bourse de cryptomonnaies

Dealstreetasia a annoncé la mise en place d’un échange de crypto-monnaie d’ici la fin de l’année. Ces mots sont du vice-ministre indonésien du Commerce, Jerry Sambuaga. S’exprimant en marge du sommet international NXC 2022 du groupe WIR à Bali, le ministre du Commerce a expliqué que cette initiative s’inscrit dans le cadre des efforts du gouvernement pour protéger les consommateurs face à l’intérêt croissant pour les monnaies numériques. Initialement prévu pour 2021, le lancement de la subvention a été retardé en raison de la complexité du processus. Le ministre Sambuaga s’est dit prudent et ne voulait pas se précipiter pour ne rien rater.

En effet, créer une Bourse demande beaucoup de préparation. La préparation comprend la détermination des entités qui doivent être incluses dans la Bourse. À cela s’ajoute la détermination du capital minimum et d’autres exigences liées au dépositaire. Le PDG de Tokocrypto, Pang Xue Kai, estime qu’un échange de crypto-monnaie peut aider à augmenter le nombre de participants à l’industrie de la crypto-monnaie et l’intérêt des investisseurs institutionnels. Tokocrypto est l’un des 25 échanges de crypto-monnaie du pays. Pour être autorisé, vous devez avoir l’approbation de l’Agence indonésienne de régulation du marché en matière de matières premières (Bappebti).

Les actifs numériques : La qualification en Indonésie

Les actifs numériques : La qualification en Indonésie

Aujourd’hui, l’Indonésie autorise le commerce des crypto-monnaies en tant que marchandises. Cependant, il ne reconnaît pas la crypto-monnaie comme instrument de paiement. En avril, la Direction générale des impôts indonésienne a annoncé avoir fixé à 0,1% l’impôt sur le revenu (PPh) sur les plus-values ​​des investissements en crypto-monnaie et la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur les achats de crypto-monnaie.

À Lire  La fraude et la crypto-monnaie peuvent aller de pair

De plus, en janvier 2021, l’Autorité des services financiers d’Indonésie (OJK) a averti que les entreprises ne pouvaient pas proposer et faciliter les ventes de crypto-monnaie. Cependant, le ministre du Commerce du pays, Muhammad Luthfi, a déclaré en septembre dernier que le gouvernement indonésien n’interdirait pas les crypto-monnaies comme l’a fait la Chine. Cependant, force est de constater qu’il existe une nuance législative. La plus haute instance islamique d’Indonésie, l’Autorité de conformité à la charia, a déclaré les crypto-monnaies haram. En fait, les musulmans ne pouvaient pas avoir accès à cette classe d’actifs en vertu de la loi islamique.

Obtenez un résumé des dernières nouveautés du monde des crypto-monnaies en vous inscrivant à notre nouveau service de newsletter quotidien et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A l’angélisme des intercesseurs du système monétaire actuel, j’oppose DeFi, les actifs numériques et le métaverse. Avocat au Luxembourg, je m’intéresse aux fonds d’investissement en crypto-monnaie.

Laisser un commentaire