Crypto : Voici comment Cardano (ADA) soutient la microfinance en Afrique !

En Afrique, l’un des défis majeurs pour le secteur de l’entrepreneuriat est l’accès au financement. Dans la majorité des pays du continent, les banques financent très peu les petites et moyennes entreprises. Ces dernières ont à peine survécu ces dernières décennies grâce au développement de la microfinance. Le secteur est devenu l’un des vecteurs les plus importants de l’inclusion financière et a encore de beaux jours devant lui, selon les experts. En effet, selon Investisseurs et Partenaires (I&P), les petites entreprises ont un déficit de financement de 330 milliards de dollars. Elles représentent pourtant 90% des entreprises opérant sur site. Au Kenya, Pezesha, qui est l’un des acteurs les plus dynamiques du marché, prépare depuis plusieurs mois un plan d’augmentation de sa capacité financière, afin « d’avoir plus d’impact ». Et il a pu bénéficier du soutien de Cardon.

« Améliorer la microfinance dans le monde »

« Améliorer la microfinance dans le monde »

Charles Hoskinson, le fondateur d’Input Output Hong Kong (IOHK), qui développe Cardano (ADA), a annoncé sur son compte Twitter que l’entreprise s’est engagée à soutenir la structure de microfinance kenyane Pezesha. Ensemble, ils viennent de participer à un tour de table qui a permis à la société kenyane de lever 11 millions de dollars.

Selon les détails de la presse, 5 millions de dollars ont été investis par Talanton et Verdant Capital Specialist Funds. Les 6 millions de dollars restants proviennent d’IOHK et de plusieurs fonds d’investissement.

Cette enveloppe permettra à Pezesha de révolutionner le secteur, en élargissant ses activités dans d’autres pays comme le Nigeria, le Rwanda et dans les régions francophones d’Afrique. Pezesha, qui propose des prêts aux entreprises locales, a créé sa propre infrastructure évolutive pour les prêts numériques.

À Lire  Mike Novogratz: Bitcoin (BTC) mettra du temps à récupérer

Charles Hoskinson s’est dit « ravi de soutenir la mission de cette entreprise, qui est d’améliorer la sphère de la microfinance dans le monde ». Il a également ajouté qu’aider Pezesha était une étape importante pour Cardano (ADA).

Hilda Moraa, la fondatrice de Pezesha, a déclaré que la structure offre aujourd’hui de petits prêts à plus de 100 000 entreprises. Grâce à ce tour de financement, Pezesha pourra emprunter jusqu’à 10 000 $ à un taux d’intérêt modéré, remboursable en un an. Moraa a également l’intention de commencer à collaborer avec de nouvelles sociétés financières locales et internationales, des particuliers fortunés et des plateformes DeFi pour offrir 100 millions de dollars de prêts sur une base annuelle à l’avenir.

Il faut savoir que Pezesha et Cardano s’étaient déjà associés pour développer un système d’exploitation financière décentralisé en Afrique.

L’ambition affichée par les cryptos est de favoriser l’inclusion financière dans le monde. C’est dans cet esprit que Cardano a participé à une levée de fonds qui permettra à terme de soutenir la croissance économique des pays en développement, la création d’emplois et de donner un maximum de pouvoir au peuple et le contrôle de son argent.

Recevez un résumé de l’actualité du monde des crypto-monnaies en vous inscrivant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Loin d’avoir refroidi mon enthousiasme, un investissement infructueux dans une crypto-monnaie en 2017 n’a fait qu’augmenter mon enthousiasme. Je me suis donc résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses multiples usages et à relayer avec ma plume les informations relatives à cet écosystème.

À Lire  NEXO Saga : Shulev a enfin rendu les bitcoins (BTC)

Laisser un commentaire