Dossier de faillite de Core Scientific

Le plus grand mineur de bitcoins au monde a déposé son bilan. Core Scientific paie au prix fort sa mégalomanie.

Retournement de situation

Dans une lettre aux actionnaires et aux prêteurs, le premier d’entre eux, Riley Financial, a déclaré le 14 décembre qu’une « faillite de Core Scientific n’était pas du tout nécessaire »:

« À notre avis, la grande majorité des problèmes de Core Scientific peuvent être résolus grâce à une discussion ouverte et transparente et à un engagement continu avec ses créanciers et ses actionnaires. À cette fin, Riley Financial a proposé au conseil d’administration de Core Scientific de fournir 72 millions de dollars de nouveau financement. »

Cette prolongation devrait suffire à offrir une flexibilité de plus de deux ans, le temps pendant lequel l’entreprise devient rentable.

Mais il faut croire que les « conditions favorables » de ce nouveau prêt n’ont pas satisfait les dirigeants de Core Scientific qui ont préféré déposer le bilan. L’écart financier se situe entre 1 et 10 milliards de dollars.

Argo et Greenidge sont les prochains sur la liste si le prix du bitcoin ne se redresse pas. L’hébergeur Compute North a déjà fait faillite en septembre.

Bientôt une vente à la découpe ?

Selon Riley Financial, l’équipement de Core Scientific vaut environ 300 millions de dollars. Mais cela ne suffit pas pour Core, dont le cash-flow positif ne suffit pas à rembourser ses dettes.

Core Scientific a miné à lui seul 50 bitcoins par jour grâce à ses 130 000 machines. Soit une capacité installée de 13 millions de TH/s. En octobre, l’entreprise prévoyait de mettre en service 38 000 machines supplémentaires avant la fin de l’année.

À Lire  Ethereum jette l'éponge dans la course au hashrate

Trente autres BTC ont été exploités via son activité d’hébergement. Ce sont 102 000 machines représentant 9,5 millions TH/s qu’il faut déployer ailleurs.

Après le grand exode de la Chine vers les États-Unis, votre humble serviteur pense que de nombreuses machines pourraient cette fois atterrir en Russie, qui est déjà un poids lourd minier.

Core Scientific représente 10% du hashrate mondial, la cessation d’activité assurera à ses concurrents de se partager les 80 BTC gagnés par Core chaque jour. Les autres mineurs pourront respirer un peu mieux.

Les centaines de milliers de machines qui inonderont le marché de l’occasion feront également affaire pour plus d’un mineur.

L’effet ciseau qui tenaille les mineurs

Les prix des équipements miniers ont fortement chuté. Les ventes des dernières machines atteignent plus de 80%, ce qui est logique compte tenu de la baisse de rentabilité.

La baisse de rentabilité dans l’industrie minière est liée à trois facteurs principaux :

Aujourd’hui, un ancien Antminer S9 a besoin d’électricité à moins de 0,03 $ par kWh pour être rentable. Les modèles S19 nécessitent un prix de l’électricité inférieur à 0,07 $ et les meilleurs modèles S19XP ne rapportent que moins de 12 cents.

Ce marché baissier commence à devenir long et d’autres mineurs pourraient plancher dans les mois à venir si le bitcoin ne prend pas un peu de hauteur.

Recevez un résumé de l’actualité dans le monde des crypto-monnaies en vous inscrivant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Journaliste couvrant la révolution Bitcoin. Mes articles traitent le bitcoin à travers des prismes géopolitiques, économiques et libertaires.

À Lire  7 influenceurs indiens de crypto-monnaie que vous devriez connaître