En faillite, FTX cherche à vendre rapidement plusieurs filiales dont Embed…

En procédure de dépôt de bilan et à la recherche d’argent pour payer les nombreux créanciers de l’empire FTX, la nouvelle équipe dirigeante du groupe FTX veut vendre rapidement les bourses crypto FTX Japan et FTX Europe, ainsi que la bourse de dérivés LedgerX et la compensation d’equity Embed Plate-forme.

Les sociétés solvables récemment acquises par FTX et son ancien PDG Sam Bankman-Fried, ont le net avantage d’être en règle avec les régulateurs des pays où elles sont implantées.

Afin de pouvoir obtenir un bon prix, FTX souhaite donc aller vite et revendre aux enchères ces sociétés de crypto qui intéressent déjà certains acheteurs potentiels.

«Plus les opérations sont suspendues longtemps, plus le risque pour la valeur des actifs et le risque de révocation permanente de la licence sont grands. », ont plaidé les avocats du cabinet d’avocats Sullivan et Cromwell.

Dans leur demande, les avocats de FTX pointent également des pressions spécifiques exercées par les régulateurs sur ces sociétés dites « FTX » qui doivent être revendues au plus vite pour éviter d’être contraintes à la faillite.

Dans un précédent article, nous évoquions FTX Japan qui s’apprête à restituer les fonds en cryptomonnaies de ses clients, cliquez ici pour lire notre article.

FTX Japan est en effet soumis à des lois et réglementations japonaises très strictes concernant toute activité liée au trading de Bitcoin et de crypto-actifs.

Un échange cryptographique japonais est tenu de séparer les fonds des clients des autres actifs de l’entreprise afin de les protéger de toute action malveillante de l’échange cryptographique qui pourrait être tenté de les utiliser à ses propres fins.

À Lire  Crypto : les grandes entreprises veulent la blockchain, pas la décentralisation

Les liquidateurs de FTX pourraient donc facilement revendre la filiale japonaise, qui est en bonne santé financière.

LedgerX a également été moins touché par les activités frauduleuses de Sam Bankman-Fried, l’ancien PDG de FTX qui est aujourd’hui en prison, ce qui en fait un autre actif intéressant à revendre.

FTX a déclaré que plus de 110 acheteurs potentiels seraient intéressés par l’achat d’une ou plusieurs des 134 entreprises incluses dans le dossier de faillite.

La société en faillite attend désormais l’autorisation du juge pour mettre aux enchères ces filiales en février et mars 2023.

À LIRE AUSSI: