Etude Savills : marché immobilier de la logistique locative…

Une récente enquête du spécialiste de l’immobilier Savills montre qu’au cours des trois premiers trimestres 2022, 42 milliards d’euros ont été investis dans l’immobilier logistique en Europe, soit une augmentation de 2% sur un an et de 50% par rapport à la moyenne quinquennale. Au Portugal (595%), en Belgique (124%) et en Italie (93%) les volumes sont bien au-dessus de leur moyenne quinquennale. La croissance a été forte au Portugal (+1513%), en France (+117%) et en Espagne (+76%), alors qu’elle a ralenti en Roumanie (-69%), aux Pays-Bas (-66%) et au Royaume-Uni ( – 46%). Selon le spécialiste de l’immobilier, le secteur entre dans une période de « révision des prix », des taux de vacance historiquement bas. « Après près d’une décennie de capitaux bon marché, la hausse des taux d’intérêt a entraîné une hausse des coûts d’emprunt, obligeant le secteur de l’immobilier commercial à s’adapter à la hausse des coûts de la dette. Nous avons commencé à en voir l’impact au troisième trimestre de cette année, lorsque l’offre entrant sur le marché et le nombre d’offres des acheteurs ont diminué pour chaque transaction », note Andrew Blennerhassett, chercheur européen chez Savills.

Un marché doté de « fondamentaux robustes »

Savills note que les utilisateurs industriels souffrent déjà de conditions économiques difficiles : hausse des coûts de l’énergie, des coûts de main-d’œuvre, baisse de la consommation. Selon l’expert, les dépenses de consommation diminueront en 2023, mais augmenteront de 2,6 % au cours des deux prochaines années. « Malgré les turbulences sur le marché financier, la demande locative montre peu de signes de ralentissement et la croissance des dépenses de consommation devrait reprendre. Nous pouvons donc être sûrs que les fondamentaux solides du marché permettront à l’industrie de surmonter rapidement les défis temporaires à venir », a déclaré Marcus de Minckwitz, responsable de l’industrie et de la logistique EMEA chez Savills.

À Lire  L'investissement immobilier chinois chute fortement en janvier-octobre