Fêtes de fin d’année : comment éviter le « burnout de Noël » ?

Qui a dit que les fêtes de fin d’année étaient toujours remplies de magie ? Contrairement à la croyance populaire, les fêtes de Noël et du Nouvel An provoquent également du stress, de l’anxiété et de la fatigue. Ils sont responsables de toutes les frustrations de l’année écoulée et de tous les espoirs pour l’année à venir. Mais cette excitation, combinée au lourd fardeau de réparer les choses, suffit à vous pousser jusqu’au bout. Jusqu’à donner une expression à l’une : « Christmas heat-out », ou « chaleur de fin d’année ». Quoi exactement? Comment le contrer ?

« Burning Christmas »: qu’est-ce que c’est?

« Burn out de Noël » : de quoi s’agit-il ?

Vous sentez-vous fatigué physiquement et mentalement ? Vous n’arrivez plus à vous concentrer ou à communiquer tranquillement avec vos proches ? Vous sentez-vous incapable de faire face aux responsabilités familiales et amicales à la fin de l’année? Vous vivez donc peut-être ce que certains experts appellent la « fièvre de Noël »…

Ce syndrome du même nom se traduit par une fatigue physique et mentale qui est passagère et se manifeste pendant les vacances. Dans la question? Trop de stress, une lourde charge financière et des attentes irréalistes. Sans oublier que les journées d’hiver froides et plus courtes peuvent affecter notre humeur (dépression saisonnière).

De plus, la vie professionnelle est parfois mise à rude épreuve : les vacances de chacun se chevauchent et la quantité de travail n’a pas besoin de diminuer. De nombreux problèmes s’ajoutent à l’organisation d’événements familiaux, aux courses, au choix des cadeaux, etc.

À Lire  Vidéo Yoga : Améliorer son agilité pour s'amuser plus et plus longtemps

Bien sûr, les sujets de préoccupation ne manquent pas : Ai-je dit à ma belle-fille que ma fille est végétarienne ? Et si le chapon n’est pas assez cuit ? Avons-nous assez de lits ? Comment envisage-t-on de voir mamie à l’Ehpad ? Que faire quand on se dispute à table ? Comment allons-nous occuper les enfants à l’heure du dîner ?, etc.

Les femmes, sont les plus touchées par la fatigue de Noël…

Les femmes, principales concernées par le burn-out de Noël…

Les vacances de Noël et du Nouvel An sont un problème pour beaucoup de gens. Mais les femmes restent les plus vulnérables à la pression sociale et au fardeau émotionnel associés aux fêtes de fin d’année. Comme l’indiquent de nombreuses études, ils sont souvent investis dans la gestion de la famille, les cadeaux, le dîner, les tâches ménagères, etc. Malheureusement, beaucoup d’entre eux ne peuvent pas toujours faire confiance à leur conjoint. En fait, ils sont plus sensibles au stress et craignent les critiques.

Fêtes de fin d’année : les apparences sont souvent trompeuses !

Fêtes de fin d’année : les apparences sont souvent trompeuses !

La vérité est parfois bien loin de ce que nous laissent croire les BD hivernales, les journaux et les réseaux sociaux. Chaque année, la pression est forte, il faut rivaliser de design : la maison doit être joliment décorée, les plats doivent être parfaitement cuisinés et assaisonnés, les cadeaux doivent être gros, les vêtements doivent être brillants, etc.

Les consignes sont nombreuses, mais la vérité est loin d’être un mythe : non, les arbres sont rarement donnés, ils sont verts et donnés comme dans Love Actually. Non, la plupart des gens ne peuvent pas s’offrir une Rolex® pour chaque membre de leur famille. Non, les enfants de cet influenceur ne se comportent décidément pas comme il aime le montrer sur ses publications Instagram. Non, ce personnage que vous admirez tant est moins à l’aise que vous dans les dîners de famille.

À Lire  Israël retirera le CBD de la liste des substances dangereuses

Conclusion? Evitez de scroller sur les réseaux sociaux et ne vous comparez pas trop aux autres !

Déléguer, décompresser, demander de l’aide… Comment prévenir la chaleur de Noël ?

Déléguer, décompresser, demander de l’aide… Comment éviter le burn-out de Noël ?

N’oubliez pas que vous n’avez rien à prouver ! Pendant les vacances, et avant qu’il n’arrive, de nombreuses mesures peuvent réduire le stress. D’abord, prenez le temps d’identifier la source de votre stress : plus vous connaîtrez vos problèmes, plus il vous sera facile de les affronter.

Enfin, profitez-en en fin d’année pour solliciter un entretien annuel avec votre manager. De cette façon, vous pouvez faire une analyse de tous les dysfonctionnements nuisibles ou de votre charge de travail et trouver des solutions.

Osez demander l’aide d’un professionnel !

Osez demander de l’aide à un professionnel !

Si vous vous sentez dépassé par les événements, n’hésitez pas à demander de l’aide à vos proches, amis ou famille. N’hésitez pas à exprimer vos inquiétudes et préoccupations. De cette façon, vous pourrez facilement surmonter vos soucis. Et si besoin, n’hésitez pas à demander l’aide d’un expert qui saura vous écouter et vous conseiller !