Fumier de cheval au jardin : usages et mises en garde

Le fumier de cheval est riche en nutriments et constitue donc un excellent amendement du sol. Découvrez quelques conseils pour bien l’utiliser au jardin et profiter au mieux de ses bienfaits.

Pourquoi utiliser du fumier de cheval au jardin ?

Pourquoi utiliser du fumier de cheval au jardin ?

Le fumier de cheval est composé de déchets animaux, de matières végétales et d’urine. C’est donc un excellent amendement pour le sol. En effet, il apporte au sol des minéraux et des oligo-éléments lorsqu’il se décompose. Le fumier de cheval favorise la formation d’une couche d’humus au sol. Cela améliore la structure du sol. Le sol est plus aéré et plus riche, ce qui favorise le développement d’organismes vivants dans le sol qui à leur tour améliorent le sol.

A noter que le fumier de cheval contient une forte proportion de matière sèche (paille), ce qui le rend très efficace pour amender les sols lourds.

Comment bien utiliser le fumier de cheval au jardin ?

Comment bien utiliser le fumier de cheval au jardin ?

Le fumier de cheval peut être utilisé frais, à moitié mûr ou entièrement composté selon les cas. Des précautions doivent être prises lors de l’utilisation de fumier de cheval frais car il peut contenir des germes pathogènes susceptibles de contaminer les cultures.

Le fumier de cheval mature peut être incorporé au sol lors du creusement à l’automne ou avant le semis. Le fumier semi-mûr est utilisé pour améliorer la structure du sol. Elle se répand ainsi à l’automne à la surface du sol lorsqu’il est nu. Il va progressivement se décomposer sous l’action des vers et des micro-organismes du sol pour se transformer en humus. Le fumier semi-mûr peut être utilisé comme paillis pour certaines plantes gourmandes comme les tomates, les courges et les roses.

À Lire  Jardinage : quoi cultiver et quoi jeter

À LIRE ÉGALEMENT :

Laisser un commentaire