Immobilier neuf : à quoi s’attendre en fin d’année ?

L’intérêt des Français pour l’achat de logements neufs reste constant sur la quasi-totalité du territoire. Cet automne ne devrait pas faire exception. Pour certaines catégories d’acheteurs, comme les primo-accédants, c’est l’occasion de profiter de logements aux dernières normes et plus économes en énergie. Avec les canicules de l’été 2022 et l’explosion du coût de l’électricité et du gaz, certains candidats à l’entrée préfèrent désormais opter pour des logements certes plus chers à l’achat, mais qui leur permettent de faire d’importantes économies sur leurs factures à long terme. .

&#xD ;

&#xD ;

En parallèle, les personnes qui souhaitent réaliser un investissement locatif n’ont plus que quelques semaines pour profiter pleinement du dispositif Pinel. A compter du 1er janvier 2023, les conditions pour bénéficier de la réduction d’impôt seront considérablement durcies, comme nous l’avons déjà indiqué dans cet article. Cet automne devrait être une autre saison de forte demande de maisons non surchargées.

>> À LIRE : Où investir la loi Pinel à la rentrée ?

Cependant, les prix de l’immobilier neuf continuent d’augmenter. Cette augmentation est le résultat de nombreux facteurs. A commencer par la pénurie et l’augmentation du coût de certains matériaux de construction, qui ont un impact mécanique sur le prix d’achat.

&#xD ;

&#xD ;

L’augmentation est également causée par la raréfaction des terrains à bâtir et des normes de plus en plus strictes. En conséquence, la construction devient de plus en plus compliquée et les promoteurs de projets épuisent les stocks pour compenser la demande des acheteurs.

&#xD ;

&#xD ;

Après une période prospère de baisses historiques des taux d’emprunt, le marché pourrait également souffrir de la hausse des coûts d’emprunt, combinée à l’incapacité d’allonger les délais de remboursement et à la stagnation de l’usure. La capacité d’emprunt n’est plus extensible. Du fait des convocations fréquentes des banques par le HCSF, les critères d’acceptation des dossiers par les établissements bancaires se durcissent également.

À Lire  Résidence moyenne : quelle fiscalité ?

&#xD ;

Laisser un commentaire