INFO JDD. La part de marché des « dissipateurs thermiques » est de…

Retraites : les grèves et les blocages vont-ils durer deux mois comme en 2019 ?

Un navire russe chargé de missiles passe au large de la France

Un navire russe chargé de missiles passe au large des côtes françaises

Jacques Bouthier, ex-PDG d’Assu 2000, déplore ses conditions de détention : « Je dois me droguer pour dormir »

Photo d’illustration.

© Corinne Simon / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Nous sommes-nous inquiétés trop tôt ? Avec les nouvelles interdictions de louer les pires thermiques depuis le 1er janvier, de nombreux agents immobiliers craignaient une hausse des annonces de biens mal notés l’an dernier. Pourtant, selon l’étude réalisée par le réseau d’agences Guy Hoquet révélée par le JDD, la part des logements classés F et G mis en vente en 2022 est restée stable et a représenté 8% de l’offre immobilière. « Avec 15 pages d’annonces différentes, notre baromètre est le plus complet et donne une vision claire du marché », se vante Stéphane Fritz, président de Guy Hoquet. Un certain alarmisme s’est répandu après ces interdictions de location, mais seul un nombre limité de biens sont concernés. L’Observatoire national de la rénovation énergétique note que 190 000 logements locatifs sont classés en G+ dans le diagnostic de performance énergétique, la classe concernée par les premières interdictions en 2023.

À Lire  Stoneweg finalise la vente d'une ancienne usine d'embouteillage Coca-Cola à Madrid pour le compte d'Icona Capital

Hormis Paris (lire ci-dessous), le nombre de filtres à énergie mis en vente en 2022 a très peu varié en 2022, avec des augmentations comprises entre 0,1 et 2 points de pourcentage dans la plupart des villes étudiées. Alors que cette proportion diminue dans certaines communes, comme à Limoges, Metz ou Caen.

Un marché sous pression

Quelle est la prochaine après cette annonce

Pour Henry Buzy-Cazaux, président de l’Institut de gestion des services immobiliers, ces chiffres n’ont rien d’étonnant : « Nous pensions que les propriétaires qui n’étaient pas en mesure de faire des rénovations vendraient leur bien. , la décote sur les biens énergivores Selon Guy Hoquet, les biens F et G étaient commercialisés 10% moins cher que la moyenne en 2022. De quoi dissuader les vendeurs potentiels.

Quelle est la prochaine après cette annonce

Contenus sponsorisés

« Financer utile, c’est transformer notre pays », selon le directeur la Caisse des dépôts et consignations

« On oublie aussi que les investissements locatifs ont des avantages structurels qu’ils ne perdent pas, de surcroît dans un contexte où l’accès à la propriété se complique mois après mois », rappelle Henry Buzy-Cazaux. La pression sur le marché locatif augmente partout en France. Selon Bien’ici, les tensions locatives ont augmenté de 158% à Paris, 152% à Nice et même 109% à Strasbourg, faisant grimper les loyers. Un argument qui incite les propriétaires à continuer à louer, malgré les restrictions à venir.

INFO JDD. La part de « passoires thermiques » sur le marché est restée stable en 2022, malgré l’interdiction

On oublie aussi que les investissements locatifs ont des avantages structurels qu’ils ne perdent pas, d’ailleurs dans un contexte où l’accès à la propriété se complique mois après mois.

À Lire  L'immobilier, une popularité toujours intacte

Le taux du livret A passera à 3 % au 1er février, son plus haut niveau depuis 2009

Puis les logements G seront interdits de location en 2025, suivis des logements F en 2028 et E en 2034. Des règles encore lointaines ne devraient pas pousser les propriétaires à abandonner leurs biens. Sans être incité à choisir un travail, pris entre des problèmes de financement et des pénuries de main-d’œuvre. « Le risque, c’est le non-respect de la loi, prévient Henry Buzy-Cazaux. Une partie des propriétaires ne fera pas les travaux et seul le locataire pourra le signaler. Mais vu la difficulté de trouver un logement, il n’est pas facile de dessiner un bailleur. au tribunal De nombreuses maisons risquent de passer inaperçues sans subir les rénovations nécessaires au maintien de la qualité de vie et à l’atteinte des objectifs environnementaux du pays.

Inflation : l’Insee confirme une augmentation de 5,2 % en 2022

ENTREVUE. La CDC engagera 80 milliards d’euros sur trois ans pour décarboner la France. Son PDG, Éric Lombard, défend une économie de marché et le bien commun.

Crédit immobilier : sera-t-il plus facile d’emprunter après la réforme du taux d’usure ?

La part des biens énergivores commercialisés est restée stable en 2022, malgré les interdictions de location. Les articles F et G étaient commercialisés 10% moins cher que la moyenne en 2022.

Crédit immobilier : le taux d’usure va être réactualisé chaque mois

Après avis du gouverneur de la Banque de France, le ministre de l’Economie a approuvé la revalorisation des taux du Livret A, du Livret de développement durable et solidaire (LDDS) et du Livret d’épargne populaire (LEP). Une bonne nouvelle pour des dizaines de milliers d’épargnants.