Invalidité, handicap, incapacité : qu’est-ce que la réforme des retraites…

Avez-vous un handicap? Êtes-vous handicapé? Certains d’entre vous nous ont demandé ce que la réforme des retraites allait changer pour vous. Pour ce cas précis, le Premier ministre a été très clair lors de la présentation : « Comme aujourd’hui, les personnes à capacité fonctionnelle réduite ou en situation de handicap pourront partir à 62 ans avec le taux plein, les travailleurs handicapés à partir de 55 ans ».

Votre situation est donc inchangée, si vous pouviez bénéficier d’un départ à taux plein à 62 ans ou à 55 ans, ce sera toujours le cas après la réforme. On fait le point.

En situation de handicap, comment partir à 62 ans?

Si vous avez droit à l’allocation adulte handicapé (AAH), votre caisse de pension vous notifiera par écrit, au plus tard 6 mois avant vos 62 ans, que vous percevrez une retraite à partir de 62 ans. Vous pouvez vous y opposer par lettre recommandée avec accusé de réception adressée à votre caisse de pension. Attention, il doit être envoyé au moins 4 mois avant vos 62 ans.

Lire aussi> Aspa (ex-âge minimum) : qui peut y toucher ?

Qui peut partir à la retraite anticipée à 55 ans?

Certains travailleurs, s’ils ont été reconnus invalides pendant plusieurs années au cours de leur activité professionnelle, peuvent quitter prématurément, dès l’âge de 55 ans. Voici les conditions à remplir :

> Justifier d’une incapacité permanente d’au moins 50 %.

À Lire  Lézignan-Corbières : une mutuelle communale pour un meilleur accès aux services de santé

> Avoir validé et cotisé (hors chômage et maladie) pendant un certain nombre de trimestres.

La durée exigée pour le taux plein est réduite de :

La durée exigée pour le taux plein est réduite de :