Laissac : quel est l’avenir du centre associatif, le premier créé en Aveyron ?

Samedi dernier, les futures rencontres du centre social ont attiré une cinquantaine de personnes. Il s’agissait de nettoyer les histoires. Le centre doit se moderniser et franchir un cap, mais le bureau qui comprend Viviane Pernodat, vice-présidente, Christine Sigaud-Vayssette, trésorière, Évelyne Ginisty et Corinne Anglade, bouge pour trouver des solutions.

Il a donc lancé une sollicitation auprès de la population pour savoir si des personnes sont prêtes à participer et à le soutenir, afin que le centre social du canton de Laissagais puisse poursuivre ses missions et s’adapter aux besoins des financeurs (Caf, MSA, intercommunalité, membres). En fait, les financiers ont besoin de plus de contrôle des activités récréatives sur le territoire, et moins de contrôle des activités de loisirs. Il semble que Laissac soit le seul qui réalise encore cette opération qui était très appropriée au début de son établissement il y a 50 ans ; à cette époque, c’était le premier siège du département.

Certains intervenants ont déjà créé une association (yoga et qi gong) et ont publié leurs cours sur plusieurs salles (Palmas et Sévérac-l’Eglise). Le reste sera encore géré par le centre en 2022-2023. L’assemblée générale du 14 septembre suivie du conseil d’administration tranchera.

À Lire  Energy Defense Council in Coal Germany... Les 5 faits que vous entendrez demain

Laisser un commentaire