Le bitcoin (BTC) est-il polluant ?

On a beaucoup parlé ces derniers temps du bitcoin et de ses conséquences environnementales. Certains sites avancent même que l’impact écologique d’un seul Bitcoin serait estimé à 168,9 tonnes de CO2. La dépense énergétique de Bitcoin est également souvent comparée à la production mondiale d’électricité. Et si on le comparait au système de paiement classique ? Bitcoin pollue-t-il vraiment ?

Selon le fondateur de Valuechain, Bitcoin consomme de l’énergie. En revanche, il est moins énergivore que les paiements classiques.

Oui, le Bitcoin pollue et consomme d’énergie ! Mais…

Oui, le Bitcoin pollue et consomme d’énergie ! Mais…

De plus en plus d’écologistes pointent du doigt le bitcoin ou, plus précisément, la preuve de travail (PoW). La raison principale : votre dépense énergétique. En fait, PoW ou preuve de travail fait référence au protocole de consensus utilisé pour valider les transactions et miner les crypto-monnaies. Justement, Bitcoin est un réseau qui a beaucoup misé sur PoW.

De nombreux sites rapportent aujourd’hui l’impact écologique du bitcoin. Sur Investopedia, par exemple, on peut lire que le minage de Bitcoin génère environ 36 kilotonnes de déchets électroniques. Ce même site affirme que, selon le Cambridge Index, Bitcoin consomme environ 85 térawattheures (TWh) d’électricité. Cela équivaut à 0,38 % de la consommation mondiale d’électricité.

Jusqu’à présent, il n’existe aucun moyen direct et précis de calculer la quantité d’énergie utilisée pour l’extraction de Bitcoin ou d’une autre crypto-monnaie. Ce qui signifie que vous ne pouvez pas croire une statistique donnée. Selon le site «  the rise  » notamment, la plupart des chiffres publiés sont biaisés et inexacts.

À Lire  "N'achetez pas de bitcoins !" »

Bitcoin est moins énergivore que l’écosystème de paiement classique

Bitcoin est moins énergivore que l’écosystème de paiement classique

Il est vrai que Bitcoin consomme beaucoup d’énergie. Mais il dépense moins d’énergie que le système de paiement classique. C’est en tout cas ce qu’affirme le cabinet de conseil en paiement Valuechain dans son récent livre blanc. C’est le résultat d’une étude basée sur l’analyse de données recueillies sur 4 ans.

Dans une interview, le fondateur de la firme Valuechain Michel Khazzaka déclare que la consommation énergétique de Bitcoin est moindre par rapport à la consommation énergétique des paiements traditionnels. Ce spécialiste étaye ses propos en affirmant que le système bancaire consomme 27 fois plus d’énergie que le Bitcoin.

Bitcoin peut-il devenir plus respectueux de l’environnement ?

Bitcoin peut-il devenir plus respectueux de l’environnement ?

Oui, Bitcoin peut devenir plus respectueux de l’environnement en se tournant vers une énergie renouvelable à faible coût. Mieux encore, il optimiserait les performances des unités minières. Ils consommeront moins d’énergie.

L’arrivée du « Lightning Network » renforcera également les capacités de transaction instantanée de Bitcoin. Ceci sans augmenter la consommation d’énergie.

C’est un fait : Bitcoin consomme de l’énergie. Cependant, les chiffres ne doivent pas toujours être fiables. En effet, la consommation énergétique du Bitcoin est souvent comparée à celle d’une maison ou d’un pays. Cela ne permet vraiment pas d’estimer cette dépense.

Une étude récente évalue la dépense énergétique du Bitcoin avec celle du système de paiement classique. Le résultat montre que le Bitcoin ne pollue pas autant que le système de paiement actuel.

Recevez un résumé des nouveautés dans le monde des crypto-monnaies en vous inscrivant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de ce que vous ne pouvez pas manquer de Cointribune !

À Lire  Bitcoin (BTC): L'exploitation minière arrive au Salvador en grande pompe

Je m’appelle Ariela et j’ai 31 ans. Je travaille dans le domaine de la rédaction web depuis 7 ans. Je n’ai découvert le trading et les crypto-monnaies qu’il y a quelques années. Mais c’est un univers qui m’intéresse beaucoup. Et les sujets abordés au sein de la plateforme me permettent d’en savoir plus. Chanteuse à mes heures perdues, j’ai aussi une grande passion pour la musique et la lecture (et les animaux !

Laisser un commentaire