Le CBD est « sûr » pour la vente au détail, selon Santé Canada

Le CBD est « sûr et tolérable » chez les adultes en bonne santé et devrait être disponible sans ordonnance, a recommandé jeudi un comité consultatif de Santé Canada.

La recommandation intervient trois ans après que Santé Canada a nommé pour la première fois une équipe d’experts pour déterminer si le CBD peut être vendu dans les magasins réguliers, et ne pas se limiter aux magasins de cannabis pour adultes ou médicaux.

Les experts ont conclu que le CBD est « sûr et tolérable pour une utilisation à court terme (jusqu’à 30 jours) à des doses allant de 20 milligrammes par jour à un maximum de 200 mg/jour ».

Le panel d’experts a noté « le désir des Canadiens d’accéder à des produits de santé contenant du cannabis sans la supervision d’un médecin (comme un médecin ou une infirmière) », mais ils ont également demandé que les produits à base de CBD portent des étiquettes d’avertissement.

« Si une personne prend une dose aussi élevée que 200 mg/jour, la quantité de THC absorbée dans la circulation sanguine et atteignant le cerveau peut être trop faible pour provoquer des effets psychotropes chez la plupart des gens », ont-ils écrit.

Santé Canada prendra la décision finale quant à savoir si le CBD peut être vendu aux consommateurs. Cependant, l’organisation n’a pas le temps de suivre.

Cette promotion pourrait ouvrir un énorme marché pour le CBD. Les fabricants canadiens autorisés se sont aujourd’hui concentrés dans un grand nombre de cas sur la production de variétés de THC destinées à une clientèle plus âgée, sans toutefois offrir de vrais cadeaux à ceux qui veulent des variétés calmes et faibles ou tous les différents produits CBD « santé ».

À Lire  Interdiction des fleurs CBD: les jeunes entrepreneurs sont «prêts à prendre des risques»

Quelques brasseries telles que De La Ferme ou Après larain ont déjà été pionnières dans ce créneau au Québec et offrent des produits à faible teneur en THC par le biais de la SQDC.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les lois internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une grande connaissance de la plante et de ses usages.

Laisser un commentaire