Le chanvre des Alpes pousse à Annecy – GROUPE ECOMEDIA

Fondateurs du Chanvre des Alpes, Émile et Christophe Bourard produisent de l’huile de cannabidiol (CBD). La culture du chanvre, tout comme la transformation, sont locales. À la recherche d’investisseurs, ils lancent une campagne de financement participatif pour se développer.

En 2021 est créée la marque Annecy Le Chanvre des Alpes, à l’initiative de Christophe et Émile Bourard. Pour assurer la production de leur huile de chanvre – connue pour ses vertus thérapeutiques depuis l’Antiquité, notamment contre le stress, l’insomnie et l’arthrose -, père et fils travaillent avec un producteur haut-savoyard, Tristan Fumex, qui exploite deux champs en Isère. et dans les Aravis, près de Thônes.

« Actuellement, nous transformons une trentaine de litres vendus en flacons de 10 ml (contenant 3 à 5% de CBD, nom commun donné au cannabidiol, substance légale en France), mais notre capacité de production peut monter à 120 litres et plus », Émile Émile Bourard. , jeune président de 24 ans, coassocié avec son père (directeur général) à 80 %, les 20 % restants étant détenus par Laurent Surbeck, PDG de Montagne TV, et Clément Tournier, leur webmaster.

Selon le procédé de macération, mis au point dans leur atelier du Trièves (Isère), les fleurs de chanvre sélectionnées et séchées (pas les graines) sont pulvérisées dans de l’huile d’olive (de Nyons).

À Lire  « Huit portes de la maladie » : un gourou qui a encouragé ses partisans à être forts, au tribunal

Une fabrication 100 % artisanale et locale

Les banques ayant refusé de les financer – car il s’agit de CBD -, le duo, à la recherche d’investisseurs, a lancé une campagne de financement participatif à Ulule (jusqu’au 15 janvier) pour obtenir la certification Ecocert, proposer des recettes et de la toxicologie et créer des emballages éco-conçus.

Pour l’instant, les produits sont vendus sur le site e-commerce Ladelente.shop, qu’ils ont développé spécifiquement afin, à terme, de vendre leurs produits de marque propre, toujours à base de chanvre, tels que les cosmétiques (crèmes de jour, baumes et sérums) et tisanes. Les retours sont positifs, ils sont en pourparlers avec plusieurs magasins de médecine bio et phytothérapie pour distribuer leurs produits. Dans le bassin d’Annecy commence par, puis traverse Auvergne-Rhône-Alpes.

La société La Détente (marque Le chanvre des Alpes) prévoit un chiffre d’affaires de 400 000 euros en 2023 et une progression annuelle de 40% pendant cinq ans à travers 100 à 150 distributeurs.

À visionner également, non sur le chanvre mais sur le lin :