Le nouveau PDG de Kraken déclare que Crypto Exchange ne s’enregistrera pas auprès de la SEC : rapport

Le nouveau PDG de l’échange de crypto Kraken aurait déclaré que la société n’envisageait pas de s’enregistrer auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis.

Selon un nouveau rapport de Reuters, Dave Ripley, qui remplace l’actuel PDG Jesse Powell, déclare que Kraken ne s’enregistrera pas auprès de la SEC en tant que teneur de marché ni ne supprimera les jetons que le régulateur considérait comme des titres.

En juillet, la SEC aurait lancé une enquête sur Coinbase, un important échange cryptographique américain, pour avoir prétendument offert des titres non enregistrés. À l’époque, le régulateur a classé une poignée de crypto-monnaies cotées sur Coinbase en tant que titres.

Ripley dit que Kraken n’a pas l’intention de supprimer ces jetons et ne s’enregistrera pas auprès de la SEC malgré l’appel du président Gary Gensler pour que les échanges cryptographiques le fassent.

Cependant, Ripley n’exclut pas que Kraken puisse un jour répertorier les crypto-actifs, qui sont des titres.

«Il n’y a pas de jetons sur le marché qui soient des titres que nous voulons lister. Il pourrait y avoir un nouveau jeton qui devient intéressant et qui est aussi une sécurité en même temps [et] dans ce cas, nous serions potentiellement intéressés à emprunter cette voie.

La semaine dernière, Kraken a annoncé que Powell quitterait ses fonctions de PDG et deviendrait plutôt président de la société.

Après avoir été sollicité pour succéder à Powell, Ripley a déclaré que ses objectifs reflétaient largement ceux de son prédécesseur – accélérer l’adoption des actifs numériques.

Ne manquez rien – abonnez-vous pour recevoir des newsletters cryptographiques directement dans votre boîte de réception

À Lire  Bitcoin : Crypto-monnaie sans alternative - Divergence positive détectée par Investing.com

Vérifier l’action des prix

Suivez-nous sur Twitter, Facebook et Telegram

Image du sujet : Shutterstock/Don Roberts