Le PSG a le 3e pire bilan financier d’Europe sur le marché des transferts

Dans sa lettre hebdomadaire, l’Observatoire du football CIES s’est penché sur les résultats financiers des opérations de transfert des clubs du « big 5 » européen depuis 2012. Une étude qui met en avant la suprématie de la Premier League et place le PSG sur le podium des soldes négatifs. Plus

Lundi 7 février prochain, l’Observatoire du football CIES s’intéressera au bilan financier des opérations de transfert réalisées par les « big 5 » clubs européens au cours des dix dernières années. Dans sa lettre hebdomadaire, l’organisme neuchâtelois a calculé les soldes entre achats et ventes des clubs des cinq plus grands championnats du continent. Et le PSG est très haut dans le classement.

Surpuissante Premier League

Surpuissante Premier League

Pourtant, il n’est pas étonnant que deux clubs anglais soient en tête. Manchester United (-1 075 M€) devance Manchester City (-984 M€), tandis que le Paris Saint-Germain complète le podium (-941 M€). Dans son enquête, le CIES met en avant la surreprésentation des clubs de Premier League en précisant que « quatorze équipes sont dans le top 20 ». Outre les Mancuniens voisins, Arsenal (-583 M€), Everton (-429 M€), Aston Villa (-424 M€), Chelsea (-413 M€), tous dans le top 10, ou encore West Ham (- 374 millions d’euros) et Liverpool (- 347 millions d’euros) ont principalement enregistré des soldes négatifs.

En termes de dépenses, Manchester City détient le record (1 699 M€ depuis 2012), devant le FC Barcelone (1 630 M€) et Chelsea (1 614 M€). Paris, 6e, lui a versé 1 445 millions d’euros sur le marché des transferts ces dix dernières années.

À Lire  Solde / Bonne Qualité - Le casque nomade AKG Y500 à 29,99€ (-79%)

PSG et Marseille exceptés, les clubs de Ligue 1 sont champions d’Europe des soldes positifs

PSG et Marseille exceptés, les clubs de Ligue 1 sont champions d’Europe des soldes positifs

Pourtant, le PSG fait figure d’exception en Ligue 1. En effet, le CIES souligne que les formations d’élite françaises « s’imposent comme les équipes aux bilans les plus positifs ». Par exemple, hormis Paris, seuls l’OM (-119 millions d’euros) et l’OGC Nice (- 8 millions d’euros) ont enregistré un solde négatif d’achats et de ventes depuis 2012. En revanche, le LOSC (+349 M€) et l’Olympique Lyonnais (+247 M€) affichent les deux résultats les plus positifs du top 5 européen. Alors que l’AS Monaco est le club qui, après Chelsea (1 201 M€), a le plus de recettes perçues sur le marché des transferts auprès des clubs examinés (1 104 millions d’euros).