Le yoga améliore l’activité cérébrale

Le yoga, une pratique qui stimule le cerveau

Ainsi, selon une méta-analyse de 15 cohortes, où les scientifiques ont utilisé l’imagerie par résonance magnétique (IRM) pour observer les effets du yoga sur le cerveau, il apparaît que cette activité augmente la taille de certaines régions du cerveau. votre activité.

« Notre analyse a révélé que les exercices corps-esprit tels que le yoga modulent la structure cérébrale, l’activité neuronale cérébrale et la connectivité fonctionnelle, en particulier dans le cortex préfrontal, l’hippocampe/lobe temporal médial, le lobe temporal latéral, l’insula et le cortex cingulaire, ainsi que le contrôle cognitif et réseaux en mode par défaut, qui peuvent sous-tendre les effets bénéfiques sur la santé de ces exercices », déclarent les auteurs.

Yoga : les modifications cérébrales causent « un bien-être psychologique »

En effet, ces structures et réseaux cérébraux sont impliqués dans la régulation émotionnelle, la mémoire, la connaissance et la maîtrise de soi. « Dans le cerveau, le réseau « mode par défaut » est celui qui s’active lorsque vous laissez libre cours à vos pensées. Les régions cérébrales qui s’activent de manière synchrone pour former ce réseau jouent un rôle essentiel dans le bon fonctionnement de la mémoire, des émotions et de l’introspection. « , explique le CNRS.

De plus, ces changements dans le cerveau conduisent à « un bien-être psychologique qui se traduit par la satisfaction de vivre (bien-être émotionnel), les relations sociales (bien-être social) et la pleine conscience », déclarent les auteurs dans une autre méta-analyse.

À Lire  Lexaria Bioscience affirme que DehydraTECH-CBD atteint de meilleurs niveaux d'absorption sanguine chez l'homme dans le cadre d'une étude sur l'hypertension artérielle

Plusieurs études ont également prouvé que le yoga améliore les symptômes d’anxiété et de dépression, aide à combattre le stress en réduisant la quantité de cortisol, l’hormone du stress, et a un impact bénéfique sur les performances cognitives.